Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Pellenc ST investit dans un centre de formation et de test

, , ,

Publié le

Pour accélérer le déploiement international de ses machines de tri optique de déchets, l'entreprise provençale Pellenc ST s'est dotée d'un démonstrateur grandeur nature à Pertuis (Vaucluse). L'investissement d'1 million d'euros améliore également la production et le contrôle qualité.

Pellenc ST investit dans un centre de formation et de test
Pellenc ST investit à Pertuis (Vaucluse).
© J.-C. Barla

Concepteur et fabricant de solutions de tri optique de déchets pour les centres de tri et unités de recyclage, Pellenc ST a inauguré le 20 mars une nouvelle extension de ses installations de Pertuis (Vaucluse). La PME de 150 personnes a investi 1 million d'euros dans la construction d'un centre de formation et de tests industriels de plus de 1 000 m², couvert de 900 m² de panneaux photovoltaïques. Le bâtiment abrite sa nouvelle machine-phare, Mistral +, pour démontrer toutes les potentialités de sa technologie à ses clients français et étrangers et procéder aux premières formations à son utilisation, le reste des sessions étant délivrées sur le site où les équipements sont implantés.

"Nous avons aujourd'hui 1 500 machines déployées dans 40 pays et une équipe d'une trentaine de collaborateurs à l'étranger, notamment au Japon, aux Etats-Unis, en Italie, en Espagne, en Angleterre et depuis peu en Turquie, pour accompagner nos clients et promouvoir l'économie circulaire et l'industrie du recyclage car toutes les filières ne sont pas encore pleinement opérationnelles, indique le président de Pellenc ST, Jean Hénin. Nous sommes même n°1 au Japon en nombre d'implantations de machines".

Production optimisée

En 2016, Pellenc ST a réalisé un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros, dont 70 % à l'export. Depuis trois ans, l'entreprise croît de 10 à 15 % par an. Son effectif s'est parallèlement étoffé d'une cinquantaine de collaborateurs. Avant d'accueillir avant fin 2017 une ligne de tri de déchets métalliques, le nouveau bâtiment a permis également d'agrandir l'atelier de production. "Nous avons repensé l'organisation pour pouvoir produire 7 machines en parallèle, chacune réclamant 17 opérations d'assemblage et de tests. Chaque sous-ensemble bénéficie de sa propre ligne de contrôle qualité", précise le directeur technique, François Falcou. Dans ce développement, Pellenc ST a intégré une imprimante 3D qui fabrique quelques pièces insérées dans les dernières générations de machines.

L'investissement a été financé avec l'appui de l'Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (Ademe) et de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Les sociétés NetCo, Westeria Fördertechnik et Turbé ont apporté leur expertise sur les convoyeurs, Climat System (génie climatique), Ertic Industrie (charpente métallique) et Provence Maçonnerie ont contribué à la construction du bâtiment.

Jean-Christophe Barla

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle