Pékin va ouvrir davantage son secteur financier aux étrangers

BOAO, Chine (Reuters) - Pékin va étendre "considérablement" le champ d'activité des banques étrangères en Chine et leur permettre de concurrencer les entreprises chinoises sur un pied d'égalité, a déclaré mercredi le gouverneur de la banque centrale, Yi Gang.
Partager
Pékin va ouvrir davantage son secteur financier aux étrangers
Pékin va étendre "considérablement" le champ d'activité des banques étrangères en Chine et leur permettre de concurrencer les entreprises chinoises sur un pied d'égalité, a déclaré mercredi le gouverneur de la banque centrale, Yi Gang (photo). /Photo prise le 11 avril 2018/REUTERS/China Daily

Cet engagement, pris au Forum de Boao pour l'Asie, fait écho aux promesses du gouvernement d'ouvrir le secteur financier mais intervient à un moment de tensions commerciales accrues entre la Chine et les Etats-Unis.

S'exprimant mardi à Boao, le président chinois Xi Jinping avait promis d'ouvrir davantage l'économie de son pays, prenant le contre-pied des mesures protectionnistes annoncées par son homologue américain Donald Trump.

Yi Gang a dit souhaiter que Pékin et Washington discutent de leur différend de manière rationnelle et a ajouté que la banque centrale ne laisserait pas le yuan se déprécier.

Le nouveau gouverneur de la Banque populaire de Chine (BPC), nommé le mois dernier, a précisé que Pékin autoriserait les investissements étrangers dans le crédit bail, le crédit automobile et le crédit à la consommation d'ici la fin de l'année.

Le gouvernement ne fixera également plus de limite de participation aux investisseurs étrangers dans les sociétés de gestion de fortune créées par les banques commerciales d'ici la fin 2018.

Yi Gang a renouvelé l'engagement de la Chine à ouvrir davantage ses marchés financiers et a assuré que la plupart des mesures en la matière seraient mises en place d'ici la fin juin, sans les détailler.

Il a également jugé que les écarts de taux entre la Chine et les Etats-Unis se situaient dans une fourchette confortable, ajoutant que Pékin était préparé au mouvement global de normalisation de la politique monétaire.

(Kevin Yao, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS