Quotidien des Usines

Pékin tord le bras à Gazprom

, ,

Publié le

Pékin tord le bras à Gazprom © S. Krasilnikov /ITAR-TASS

Un industriel chinois au Club Med
Un géant chinois, et pas n’importe lequel, se diversifie vers le tourisme à la française. Le groupe Fosun, devenu en 20 ans le plus grand conglomérat chinois, vient en effet d'acquérir 7,1 % du capital du Club Med. Avec un chiffre d'affaire de plus de quatre milliards d'euros, ce groupe a multiplié les investissements dans l'immobilier, la pharmacie, les matières premières ou encore la communication. Avec cette prise de participation, il tire le gros lot : l'industrie du tourisme affiche depuis plusieurs années une forte croissance en Chine. L’opérateur français devrait permettre à des centaines de milliers de chinois de faire du ski en Mandchourie ! La Chine doit devenir le second marché du Club d'ici 2015 : s’adosser à un industriel sur place était vital.

Navires de guerre : Moscou veut la technologie de Paris
La Russie veut acheter les puissants navires de guerre français Mistral… avec leur technologie. Paris voit gris. Moscou a en effet annoncé son intention de commander à la France quatre bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral, un navire doté d'une grande mobilité et qui peut transporter des hélicoptères, des troupes et des blindés, abriter un état-major ou un hôpital. Problème : la Russie ne souhaite en acheter qu’un exemplaire à la France, et en fabriquer trois dans ses propres chantiers navals, une fois que Paris se sera donné la peine de lui expliquer comment faire.

La visite diplomatique de vendredi dernier a été l’occasion d’en reparler. Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a commencé par appeler, à « unir les efforts » de la France et de la Russie dans les domaines scientifique et technologique, en inaugurant avec son homologue français François Fillon une exposition consacrée à la Russie. Lorsqu’il a évoqué la question avec Nicolas Sarkozy à l’Elysée, néanmoins, la « question sensible du transfert de technologies » n’a toutefois « pas été tranchée », a rapporté la présidence française.

L’Afghanistan serait assis sur une mine… de lithium
La nouvelle fait l’effet d’un coup de vuvuzela dans le milieu de la batterie lithium-ion. Se basant sur des archives issues de l’ex occupant russe, des chercheurs du Pentagone ont découvert de colossales réserves minérales en Afghanistan. Le lithium y serait aussi abondant qu’en Bolivie, ce qui pourrait permettre à la république islamique de rebâtir son économie autour d’une telle manne.

au kazakhstan, Pékin tord le bras à Gazprom
Les visées chinoises sur le Kazakhstan prennent corps. Pékin et Astana ont conclu samedi des accords sur la construction d'un gazoduc et le renforcement de leur collaboration en matière nucléaire. Ce gazoduc tord le cou au monopole dont bénéficiait jusque-là Moscou : pour l’instant, le Kazakhstan n’exporte en effet son gaz que via l'entreprise nationale russe Gazprom. La présence chinoise dans la région constitue un défi pour la Russie, qui considère toujours l'Asie centrale comme faisant partie de sa sphère d'influence. Qu’à cela ne tienne, les entreprises nationales KazMunaiGas et China national Petroleum Corporation (CNPC) ont accepté de construire et de financer une partie du gazoduc qui alimentera la région au sud du pays. Les deux pays partageront le coût de l'investissement qui est compris entre 3 et 3,5 milliards de dollars. Selon le président de KazMaunaiGas, Kairgueldi Kabildine, le gazoduc kazakh aura une capacité de 15 milliards de mètres cubes par an. A terme, en 2013 ou 2014, il pourra fournir 40 milliards de mètres cubes de gaz.

L'Europe n’est pas des plus ravie : en proie aux guerres du gaz potentielles, elle voit en cette région un fournisseur alternatif potentiel en gaz, et goûte peu de se faire rafler le gâteau par Pékin.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte