Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Peguform veut supprimer 163 postes dans le Maine-et-Loire

, , ,

Publié le

Social

Le plastugiste Peguform France, filiale du groupe américain à Venture Holdings Trust, présentera le 12 février prochain, lors d'un comité central d'entreprise, un projet de plan social visant à supprimer 163 emplois sur 463 en 2002 dans son usine de Pouancé (ex. Manducher), située dans le Maine-et-Loire.
L'information, transmise par la CGT de l'usine aux salariés, a immédiatement entraîné vendredi un débrayage sur le site spécialisé dans les pare-chocs et hayons arrières. Selon la CGT, le plan social correspond à une volonté de la direction de spécialiser le site de Pouancé, qui employait encore 550 personnes au milieu des années 1990, dans la production de pièces de deuxième monte. Ce qui nécessite moins de travail de finition, au profit des autres unités françaises du groupe établies à Vernon (Eure), Noeux-les-Mines (Pas-de-Calais) et Mulhouse (Haut-Rhin).
L'ensemble, qui emploie 1 200 personnes, a réalisé un chiffre d'affaires de 214 millions d'euros en 2001. Peguform a été cédée pour 473 millions de dollars fin 1999 par l'allemand Klöckner-werke à Venture Holdings Trust. Emmanuel GUIMARD

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus