Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Péage poids lourds : le Sénat veut que l'Etat aille plus loin

Elodie Vallerey

Publié le

Si elle salue l'instauration d'un péage de transit poids lourds, la commission Développement durable du Sénat met en avant, dans un communiqué publié le 3 juillet, la nécessité pour l'Etat de trouver des financements complémentaires pour les infrastructures de transport.

Péage poids lourds : le Sénat veut que l'Etat aille plus loin © ecoumouv - capture vidéo YouTube

Via la commission d'enquête sur le contrat de partenariat conclu entre l'Etat et la société Ecomouv ou via les conclusions de la commission du développement durable, les sénateurs se sont révélés particulièrement intéressés par la question de l'écotaxe poids lourds, suspendue en octobre 2013 suite à une forte contestation sociale.

Après l'adoption, le 25 juin, d'un dispositif appelé "péage de transit poids lourds" par les députés pour remplacer l'écotaxe, la commission du développement durable appelle le gouvernement à aller plus loin, jugeant ce nouveau mécanisme de tarification de l’usage de l’infrastructure routière "positif" mais "a minima".

des solutions alternatives pour trouver des financements

Le 3 juillet, dans un communiqué, elle insiste sur "la nécessité de trouver des financements complémentaires pour les infrastructures de transport". Si, selon le président de la commission Raymond Vall, le réseau taxable a été "sensiblement resserré" (de 15 000 à 4 000 km), "il pourra être progressivement élargi", recommande-t-il, "puisque ses contours seront fixés par décret".

Car, selon la commission, "le mécanisme mis en place ne résout pas la question du financement des infrastructures de transport". Et d'alarmer sur l'impérativité pour le gouvernement - "comme il s’y est engagé" - de trouver "des solutions alternatives pour ne pas reporter une nouvelle fois ces travaux d’entretien sans lesquels un grand nombre d’infrastructures ne pourront plus être utilisées".

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle