Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Péage de transit poids-lourds : face à l'ultimatum des routiers, Ségolène Royal appelle au calme

Sylvain Arnulf , ,

Publié le

Vidéo Confrontée à un risque de blocus du pays par les transporteurs routiers, en réaction à la mise en place du péage de transit poids lourd, Ségolène Royal a appelé au calme et à la raison, au micro de France Info.

Péage de transit poids-lourds : face à l'ultimatum des routiers, Ségolène Royal appelle au calme © France Info - Capture Dailymotion

Face à la fronde annoncée des transporteurs routiers contre les péages de transit poids lourd (l'Organisation des transporteurs routiers européens menace d'une "mobilisation reconductible" à partir du vendredi 17 octobre si le gouvernement n'annonce pas l'abandon définitif du dispositif avant le 15 octobre),

Ségolène Royal appelle à l'apaisement. "Il faut un petit peu se calmer, quand même", a-t-elle réagi sur France Info. "Les circuits qui relèvent maintenant de ce péage de transit ont été considérablement réduits", a rappelé la ministre de l'Ecologie.  4 000 kilomètres de routes sont désormais concernés, contre 15 000 dans la première mouture du projet.

les portiques, un choix technique "totalement absurde"

"Il est justifié que des camions de transit paient l'usage des routes qui sont abimées par (eux) et qu'il faut réparer. Ça n'a pas à peser sur le contribuable national", a-t-elle déclaré, tout en fustigeant le choix d'un dispositif de péage automatique opéré sous le gouvernement Fillon, un dispositif "totalement absurde". "On a essayé d'amortir, d'arranger à la marge un dispositif absurde qui n'existe nulle part ailleurs en Europe", a-t-elle affirmé, fustigeant les "portiques agressifs" installés en France.

La ministre préfèrerait "des systèmes de vignettes (...) qui permettent d'appliquer le principe pollueur-payeur et qui sont tout à fait acceptés par les transporteurs routiers", comme en Allemagne.

Vers un nouveau report ?

Quand sera mis en œuvre ce système de "péage de transit poids-lourds" ? "Les portiques qui ont été maintenus sont expérimentés et on fera le point en décembre pour savoir ce qui se passe à partir du 1er janvier", a annoncé Ségolène Royal.

Regardez Ségolène Royal sur France Info : la ministre redit également son opposition aux gaz de schiste


Ségolène Royal : "Le gaz de schiste n'est pas... par FranceInfo

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle