Pause en vue en Europe sur fond d'optimisme ambiant

par Blandine Henault

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pause en vue en Europe sur fond d'optimisme ambiant
Les principales Bourses européennes sont attendues sur une note stable mercredi. Les contrats à terme signalent une hausse de 0,06% pour le CAC 40 parisien, un repli de 0,07% pour le Dax à Francfort et une baisse de 0,06% pour le FTSE à Londres. /Photo d'archives/REUTERS/Suzanne Plunkett

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues sur une note stable mercredi à l'ouverture, après leur progression de la veille sur fond d'optimisme pour la croissance économique mondiale.

Les contrats à terme signalent une hausse de 0,06% pour le CAC 40 parisien, un repli de 0,07% pour le Dax à Francfort et une baisse de 0,06% pour le FTSE à Londres.

Les indices européens ont débuté mardi le mois de juin sur des records, la confiance dans la reprise économique ayant été alimentée par les bonnes statistiques du jour.

A Wall Street, la séance a toutefois été plus mitigée, alors que les investisseurs attendent la publication vendredi du rapport mensuel sur l'emploi pour le mois de mai, qui pourrait influencer les décisions de la Réserve fédérale en matière de politique monétaire.

LES VALEURS A SUIVRE :

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mardi, les gains des secteurs de la finance et de l'énergie ayant compensé le recul des valeurs de la santé après la faible prévision de bénéfice annuel annoncée dans la journée par Abbott Laboratories (-9,31%).

L'indice Dow Jones a gagné 0,13%, à 34.575,31 points. Le S&P-500 a perdu 0,05%, à 4.202,04 points et le Nasdaq Composite a reculé pour sa part de 0,09% à 13.736,48 points.

Les futures sur les trois indices signalent pour l'heure une ouverture sans grand changement.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a progressé de 0,46%, l'accélération de la vaccination contre le COVID-19 au Japon alimentant les espoirs de reprise économique, qui profitent en particulier aux valeurs automobiles.

Les Bourses chinoises évoluent pour leur part dans le rouge, pénalisées par des prises de profits sur les secteurs de la consommation et de la santé qui avaient profité depuis le début de la semaine de la décision de Pékin d'autoriser les couples à avoir trois enfants.

L'indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale perd 1%.

CHANGES/TAUX

Le dollar poursuit sa progression face à un panier de devises de référence (+0,13%) après avoir été dopé la veille par un indice ISM manufacturier américain supérieur aux attentes.

L'euro est pratiquement inchangé face au billet vert, à 1,2215.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans évolue peu, à 1,6062%.

Son équivalent allemand recule de plus d'un point de base dans les premiers échanges, à -0,186%.

PÉTROLE

Les cours du brut évoluent en hausse, soutenus par les perspectives de reprise de la demande aux Etats-Unis et en Chine, les deux plus gros consommateurs mondiaux d'or noir.

Le marché n'a pas réagi à la décision, mardi, de l'Opep+ de laisser sa stratégie de production inchangée en assouplissant progressivement ses restrictions de l'offre de pétrole en juin et juillet.

Le baril de Brent gagne 0,43% à 70,55 dollars et celui du brut léger américain (WTI) évolue en hausse de 0,34% à 67,95 dollars.

(Édité par)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS