Paul Boyé Technologies développe des activités logistiques à Labarthe-sur-Lèze

Spécialiste français de l’uniforme et de la protection de l’homme en milieu extrême, Paul Boyé Technologies s’est doté d’un nouveau site industriel à Labarthe-sur-Lèze (Haute-Garonne) pour se positionner sur de nouvelles activités logistiques.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Paul Boyé Technologies développe des activités logistiques à Labarthe-sur-Lèze
Centre des Services Logistiques

Spécialisée dans la confection d’uniformes et d’équipement de protection individuelle (EPI), la société Paul Boyé Technologies (840 salariés, dont 600 à Madagascar et 240 en France), dont le siège est au Vernet (Haute-Garonne), a investi pas moins de 6 millions d'euros sur son nouveau site de Labarthe-sur-Lèze, acquis en 2011, pour répondre au marché de gestion totale de la fourniture des équipements de la gendarmerie nationale.

La société a réaménagé les 12 000 mètres carrés de locaux de l’ancien site de la Camif, a construit de nouveaux quais d’expédition (1 000 mètres carrés supplémentaires) et installé des lignes de picking et de conditionnement, pour faire de ce site un centre logistique très sophistiqué, dédié à ce nouveau marché. Il traite toutes les commandes des 120 000 gendarmes de France et d’Outre-Mer, avec pas moins de 57 000 références. 50% des produits proviennent des usines du groupe, mais le site gère également des références en provenance de 67 fournisseurs.

Rachat du groupe Nexter

83 salariés travaillent actuellement sur ce nouveau centre logistique qui répond aux exigences d’externalisation de la distribution des effets d’habillement de la gendarmerie. Fort de ce nouveau savoir-faire, la société se positionne actuellement sur de nouveaux marchés. "Nous pensons candidater dès cette année pour la RATP et dans la foulée, pour La Poste", précise Jacques Boyé, président de la société.

Paul Boyé Technologies, qui a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 61,8 millions d’euros et table sur 83,5 millions d’euros pour cette année, fait depuis plusieurs mois l’objet de négociations avancées pour un rachat par le groupe Nexter. Un accord pourrait être concrétisé avant la fin du premier trimestre.

Marina Angel

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS