Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Pau annonce une ligne de bus à hydrogène pour septembre 2019

Léna Corot , , ,

Publié le

Huit bus à haut niveau de service (BHNS) alimentés par de l'hydrogène d'origine renouvelable vont investir Pau en septembre 2019, annonce jeudi 31 août la mairie. Le groupement emmené par GNVert, une filiale d'Engie, et le constructeur européen Van Hool a remporté ce contrat.

Pau annonce une ligne de bus à hydrogène pour septembre 2019
D'ici septembre 2019, Pau va équiper une ligne de bus à haut niveau de service alimentés par de l'hydrogène.
© mairie de Pau/DR

L'hydrogène à la conquête des lignes de bus françaises. Le Syndicat mixte des Transports Urbains de l'agglomération paloise a retenu une solution de bus à hydrogène pour une de ses lignes, annonce la mairie de Pau jeudi 31 août. Le groupement emmené par GNVert, une filiale d'Engie, et le constructeur européen Van Hool a remporté ce contrat.

Huit bus à haut niveau de service (BHNS), alimentés par de l'hydrogène d'origine renouvelable, vont relier l'hôpital et la gare ferroviaire de Pau à partir de septembre 2019. L'acquisition des bus et la construction de l'infrastructure de production et de distribution d'hydrogène représentent un investissement de 13,5 millions d'euros, précise la mairie.

Les BHNS à hydrogène : une première mondiale

"Les bus à hydrogène sont des bus électriques dont l’énergie est stockée sous forme d’hydrogène sous pression : l’électricité est ainsi produite en temps réel à bord du véhicule au moyen […] d'une pile à combustible", explique Engie dans un communiqué. Ces bus ne rejettent aucun gaz à effet de serre ou polluant atmosphérique, mais uniquement de la vapeur d'eau.

Si le constructeur européen Van Hool a déjà commercialisé une cinquantaine de véhicules roulant à l'hydrogène dans le monde c'est la première fois qu'il va fabriquer des BHNS roulant à l'hydrogène. Cette ligne de bus articulés de 18 mètres fonctionnant à l'hydrogène sera d'ailleurs une première mondiale, précise la mairie.

GNVert est, quant à elle, responsable de la construction et de l'exploitation de la station de recharge en hydrogène de ces bus. "L’hydrogène sera produit sur site par un électrolyseur fourni par ITM Power et alimenté par de l’électricité locale d’origine renouvelable", précise Engie.

 

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus