Patronat et syndicats redéfinissent les contours de l'Apec

Les syndicats et le patronat sont parvenus ce mardi à un projet d'accord renouvelant les missions de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec). Objectif : assurer sa pérennité alors qu'elle était dans le collimateur de la Commission européenne.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Patronat et syndicats redéfinissent les contours de l'Apec

Après cinq séances de négociations, débutées fin 2010, le patronat (Medef, CGPME, UPA) et les syndicats (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC), qui gèrent paritairement l'Apec, se sont accordés sur un texte. Celui-ci doit être avalisé par les instances des organisations puis agrée par l'Etat.

L'un des articles principaux du texte sépare les missions de service public de l'Apec de celles commerciales qui la mettent en concurrence avec des sociétés d'intérim, pour satisfaire Bruxelles qui demandait une clarification entre les deux.

Par ailleurs, tout en conservant sa spécificité d'association dédiée aux cadres, l'Apec voit sa mission "élargie aux jeunes ayant suivi un premier cycle d'enseignement supérieur" à qui elle va apporter "un appui afin de les aider à anticiper leur insertion professionnelle".

Enfin, en cas d'excédents des comptes de l'Apec de plus de 10% pendant deux années consécutives, les partenaires sociaux se reverront pour décider de l'affectation des sommes. Deux possibilités s'offriront : soit une baisse de cotisations (comme le souhaite le patronat), soit de nouvelles actions en faveur de l'emploi des jeunes ou des seniors comme le veulent les syndicats.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS