L'Usine Aéro

Patrice Caine sera bien PDG de Thales

, , , ,

Publié le , mis à jour le 13/05/2015 À 16H50

Suite à la décision surprise d'Henri Proglio de renoncer à la présidence du conseil d'administration de Thales, le groupe d'électronique et de défense a confirmé Patrice Caine comme PDG ce 13 mai.

Patrice Caine sera bien PDG de Thales
Thales a rapidement réagi mercredi à la décision surprise de Henri Proglio de renoncer à la présidence du conseil d'administration en confirmant Patrice Caine comme PDG. /Photo prise le 26 février 2015/REUTERS/Philippe Wojazer

Thales a rapidement réagi le 13 mai à la décision surprise, la veille, de Henri Proglio de renoncer à la présidence du conseil d'administration du groupe d'électronique et de défense, en confirmant Patrice Caine comme PDG. Alors que la nomination de Henri Proglio chez Thales devait être entérinée ce jour, l'ancien patron d'EDF a finalement renoncé le 12 mai, accusant le ministère de l'Economie de mener campagne contre lui en exigeant qu'il renonce à des mandats d'administrateur en Russie.

Le ministère de l'Economie avait demandé notamment à Henri Proglio de couper ses liens avec Rosatom, l'agence russe de l'énergie atomique. Ce dernier est également administrateur d'ABR Management, une société d'investissement créée par des dirigeants de Bank Rossiya, une banque proche du pouvoir russe qui fait l'objet de sanctions américaines depuis l'annexion de la Crimée par la Russie en mars 2014.

réduction du nombre de membres du conseil d'administration

Avant la tenue de son assemblée générale annuelle, Thales a réuni le 13 mai au matin son conseil d'administration pour en rééquilibrer sa composition après le retrait de Henri Proglio, et ce afin de maintenir un subtil équilibre entre les représentants des deux principaux actionnaires que sont l'Etat français et le groupe Dassault Aviation avec respectivement 26,4% et 25,3% du capital.

Le groupe français, qui devait initialement dissocier les fonctions de président et de DG, a décidé de réduire son conseil d'administration de 18 à 16 membres, dont cinq nommés par le gouvernement et quatre par Dassault, afin de respecter les termes du pacte d'actionnaires conclu l'an dernier. Il a aussi été décidé que Patrice Caine - qui ne devait que temporairement cumuler les fonctions de président et de directeur général avant de céder la présidence à Henri Proglio - conserverait les deux postes.

hausse des commandes

"Je suis très confiant dans l'avenir de Thales", a dit Patrice Caine aux actionnaires, ajoutant prévoir une nouvelle hausse des commandes des pays émergents en 2015 après une progression de 40% enregistrée au cours des deux dernières années. En marge de l'assemblée générale de Thales, à laquelle il assistait, Eric Trappier, le PDG de Dassault Aviation, a dit "respecter" la décision de Henri Proglio tout en regrettant sa "forme tardive."

"Aujourd'hui il n'y a pas [Henri] Proglio, donc Patrice Caine reste PDG", a dit à des journalistes Eric Trappier. "La page est tournée. On n'en est plus à comprendre, on en est à prendre acte." Au cours de cette assemblée générale, des actionnaires individuels ont aussi dit regretter le retrait d'Henri Proglio et ont appelé à une plus grande stabilité au sein du groupe.

"Vous êtes le quatrième président que je vois" depuis 2009, a dit un actionnaire, en s'adressant à Patrice Caine. "J'espère que cette vague de présidents va bientôt s'arrêter." Thales n'a pas voulu dire si la décision de ne pas scinder les fonctions de président et de DG était permanente ou non. En Bourse, l'action Thales gagnait 2,11% à 54,64 euros vers 15h30.

Avec Reuters

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte