Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Passer de quatre à trois opérateurs en France ? Martin Bouygues est ouvert à une consolidation

,

Publié le , mis à jour le 31/08/2018 À 06H53

Le 30 août, à l'occasion des résultats trimestriels du groupe, le PDG Martin Bouygues s'est dit ouvert à une consolidation du marché français des télécoms. Le dirigeant a confirmé avoir déjà mené une tentative d'approche vers un autre acteur, sans succès. 

Passer de quatre à trois opérateurs en France ? Martin Bouygues est ouvert à une consolidation
Le PDG Martin Bouygues s'est dit ouvert à une consolidation du marché français des télécoms.
© Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Le PDG de Bouygues, Martin Bouygues, a déclaré le jeudi 30 août que son groupe se montrerait ouvert quant aux opportunités de consolidation du marché français des télécoms, tout en précisant qu'aucune opération ne serait possible avant le début de l'année 2019.

Le dirigeant du groupe industriel diversifié a confirmé avoir fait une "tentative d'approche" au printemps vers un autre acteur, qu'il n'a pas nommé, qui n'a pas abouti.

Martin Bouygues avait rencontré fin mai Patrick Drahi en vue d'évoquer un possible rachat de l'opérateur SFR par Bouygues, une proposition qui avait été rapidement déclinée par le fondateur d'Altice.

Les quatre opérateurs français ont tenté à maintes reprises de réduire le nombre d'acteurs à trois sur un marché hexagonal marqué par les prix parmi les plus bas d'Europe, sans jusque-là parvenir à leurs fins.

Une consolidation inévitable ?

Le PDG de Bouygues a expliqué qu'aucune nouvelle discussion ne pourrait avoir lieu pendant la réattribution en cours de fréquences mobiles prévue dans le cadre de l'accord "New Deal" conclu entre le gouvernement français et les opérateurs. Cette procédure, enclenchée début août, devrait s'étaler sur une durée de cinq mois.

"Pendant les périodes d'appel d'offres, nous avons une obligation de ne pas discuter entre opérateurs, à quelque titre que ce soit", a expliqué le PDG lors de la présentation aux analystes financiers des résultats du groupe au premier semestre.

"Cela va déjà nous emmener jusqu'à début 2019. D'ici là, de toutes les manières, il ne se passera rien quoi qu'il arrive. Après nous verrons", a expliqué le dirigeant. "Je pense que nous sommes dans une position qui est satisfaisante pour le moment. Nous sommes ouverts, on verra bien", a-t-il ajouté, en refusant de se livrer au jeu des pronostics.

Ses propos font écho aux déclarations du numéro un du secteur Orange, dont le PDG Stéphane Richard a estimé qu'une consolidation était inévitable mais peu probable avant 2019.

Bouygues présente ses résultats

Bouygues a fait état le 30 août d'une hausse de son chiffre d'affaires et de son bénéfice net au premier semestre, mais d'une baisse de son bénéfice opérationnel courant, la lourde perte du début d'année liée aux mauvaises conditions météorologiques éclipsant encore l'amélioration continue des résultats de la branche télécoms.

Le groupe diversifié, qui a confirmé tous ses objectifs d'amélioration de l'activité en 2018, a réalisé un chiffre d'affaires de 15,74 milliards d'euros au premier semestre 2018, en hausse de 4%, dégagé un bénéfice opérationnel courant de 303 millions d'euros (en baisse de 12,7%) et un bénéfice net, part du groupe, de 260 millions (+18,2%).

"Le résultat opérationnel courant du groupe [...] reflète la hausse de la profitabilité de Bouygues Telecom et un résultat opérationnel courant des activités de construction qui reste pénalisé par l'impact des mauvaises conditions météorologiques au premier trimestre", a expliqué Bouygues dans un communiqué.

Avec Reuters (Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle