Pasquier se déleste d'une usine de biscottes

Le groupe va transférer la production de son usine d'Amboise (Indre-et-Loire) vers celle de Brissac-Quincé (Maine-et-Loire). Des reclassements en interne seront proposés aux 50 salariés tourangeaux.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pasquier se déleste d'une usine de biscottes

L'annonce n'a surpris personne et ne suscite pas de controverse. Le groupe Brioche Pasquier (548 millions d'euros de chiffre d'affaires, 3 030 salariés, 16 usines) a confirmé la fermeture de son site d'Amboise (Indre-et-Loire). L'échéance est fixée au 31 octobre 2013, le temps de proposer des reclassements et des accompagnements aux 50 salariés tourangeaux. Une majeure partie d'entre eux devrait rejoindre l'usine principale de la branche "pain braisé" de Pasquier, à Brissac-Quincé (Maine-et-Loire).

L'usine amboisienne est vétuste et Pasquier avait annoncé cette fermeture dès 2006, lors de la construction de l'usine de Brissac. Deux autres sites vieillissants devaient fermer. Avant Amboise, l'usine ex-Auga de Châteauroux (Indre) a déjà fermé ses portes en 2009, entraînant la suppression de 140 emplois. Enfin, celle de Saint-Herblain, près de Nantes, qui emploie une trentaine de personnes, le sera ultérieurement. "Nous l'annoncerons avec un délai d'un an", promet Fabrice Banchereau, DRH du groupe.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Outre Brissac et Irun (Espagne), les biscottes de Pasquier sortent des fours de Fontenay-le-Comte (Vendée) et Andrézieux (Loire). Cette réorganisation est jugée "vitale" pour la rentabilité de l'activité, selon Pascal Pasquier.

A Amboise, Brioche Pasquier avait racheté une usine fondée en 1923 par Roger Bougard. Les biscottes Bougard, à l'effigie du château d'Amboise, s'exportaient en Belgique, au Canada, en Allemagne et en Italie.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS