Pas nécessaire que Berlin soit actionnaire d'EADS, juge Enders

FRANCFORT (Reuters) - Le président d'Airbus a déclaré qu'EADS, maison mère de l'avionneur européen, devait être protégé contre des offres de reprise hostiles mais que, à cet effet, il n'était pas indispensable que l'Allemagne soit actionnaire du groupe.

Partager

"Bien sûr, il faut faire en sorte qu'une entreprise comme EADS, qui est présente dans des activités militaires et développe des technologies de pointe, soit mise à l'abri de toute reprise hostile", déclare-t-il dans un entretien publié par le Welt am Sonntag.

Interrogé sur l'idée d'une "golden share" qui donnerait à la France et à l'Allemagne un droit de veto sur des décisions stratégiques, Thomas Enders déclare :"C'est un vrai sujet de réflexion".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le constructeur automobile allemand Daimler est en discussions en vue de réduire sa part de 15% dans EADS.

Daimler gère également une participation de 7,5% détenue par un consortium de banques allemandes, ce qui lui donne le même poids que l'actionnariat français.

L'Etat français (15%) et Lagardère (7,5%) détiennent ensemble 22,5% d'EADS.

"Pour que notre internationalisation soit une réussite nous n'avons pas besoin de plus mais de moins de participation publique dans EADS", poursuit Thomas Enders.

"Je ne suis pas d'avis qu'il faille un équilibre entre actionnaires."

Daimler a annoncé son intention de se désengager, au moins partiellement, d'EADS à moyen terme, tandis que Lagardère, dont la stratégie consiste à céder ses participations minoritaires, a indiqué qu'il ne céderait pas sa part dans le groupe avant l'an prochain.

Le ministre de l'Economie allemand Rainer Brüderle a déclaré fin février que la création d'une "golden share", qui donnerait à Paris et à Berlin un droit de veto sur les décisions stratégiques du groupe, pourrait être une solution si Daimler décidait de se désengager du capital d'EADS.

Marilyn Gerlach, Benoit Van Overstraeten pour le service français

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS