Pas de scission entre le gouvernement et l’industrie nucléaire

Le gouvernement et les acteurs du secteur nucléaire ont signé ce 28 janvier un contrat stratégique réaffirmant le soutien de l’Etat dans cette filière industrielle.

Partager
Pas de scission entre le gouvernement et l’industrie nucléaire
L'EPR de Flamanville (Manche).

Le PDG d’EDF, Jean Bernard Levy, s’était réjoui une première fois des annonces d’Emmanuel Macron sur le cap énergétique du quinquennat, au mois de novembre. Ce lundi 28 janvier, les industriels du nucléaire peuvent à nouveau se rassurer. Ils ont signé avec le gouvernement un contrat stratégique sur l’avenir de la filière avec des engagements en termes d’emploi et de formation, de recherche, de transition numérique et de développement international.

Ce contrat s’inscrit dans la continuité du plan pluriannuel de l’énergie annoncé le 27 novembre par le Président de la République Emmanuel Macron. Il sera adopté par décret avant la fin du semestre, selon le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy.

"Pas une sortie du nucléaire mais un rééquilibrage de la production"

Le ministre de la Transition écologique et solidaire a une nouvelle fois marqué le soutien du gouvernement à la filière nucléaire nationale. "Il ne s’agit pas d’une sortie du nucléaire mais d’un rééquilibrage du mix énergétique français pour atteindre les 50% de production d’électricité d’ici 2035" (contre 71,6% en 2017), a-t-il souligné.

"Le nucléaire a un rôle à jouer dans la production d’électricité car c’est une production décarbonée qui contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre à bas coût", a ajouté François de Rugy.

Un enjeu clef de la compétitivité française

Ce même lundi, le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a, lui, insisté sur le caractère stratégique de la filière nucléaire en France et à l’international. "Le nucléaire a un avenir en France. Nous comptons conserver une place de moteur face à la compétition mondiale croissante. On ne peut pas espérer exporter cette industrie si on ne la développe pas sur le territoire national," a-t-il rappelé. Cinq EPR sont actuellement en construction dans le monde – en Chine, en France, en Finlande et au Royaume-Uni.

Bruno Le Maire a également mis en avant le besoin français de redynamiser une filière en perte de compétences et de main d’œuvre spécialisée et qualifiée depuis la crise de Tchernobyl, alors même que les défis en termes de sécurité et de recyclage des déchets sont croissants.

De nouveaux projets en 2021 ?

Si le gouvernement n’a pas confirmé la construction de nouveaux réacteurs, le ministre de la transition écologique a dit attendre une proposition d’EDF, le premier constructeur nucléaire français, pour 2021 – une année de campagne électorale avant les élections présidentielles de 2022.

"Nous voulons sortir des polémiques de Flamanville et nous fonder sur des données fiables avant de prendre une décision", a affirmé François de Rugy. Le réacteur de troisième génération en travaux à Flamanville compte désormais huit ans de retard et devrait être mis en service en 2020, malgré des fuites diagnostiquées dans la cuve du réacteur. Une série d’imprévus qui se chiffre à 11 milliards d’euros – contre près de 3,5 milliards d’euros prévus initialement.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

91 - Palaiseau

Prestations de curage, de vidange et d'entretien des installations et réseaux divers de l'Ecole Polytechnique

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS