Quotidien des Usines

Pas de renfort tunisien pour Autoliv

, ,

Publié le

Social

Les entreprises citées

Spécialiste de la fabrication de volants, Autoliv Isodelta, à Chiré-en-Montreuil (Vienne) ne pourra pas faire appel à la trentaine de salariés de son site tunisien. L’usine d’El Nadhour a en effet cessé sa production à la suite d’un incendie qui a ravagé les deux bâtiments de production.

La direction du groupe suédois pensait faire venir des salariés tunisiens pour augmenter la capacité de production de l’usine poitevine et pallier l’arrêt de celle d’El Nadhour. Le préfet de la Vienne, Bernard Tomasini, ne l’a pas entendu ainsi et s’est opposé à tout transfert. Nul doute que la préfecture ait été irritée par une décision pour laquelle elle n’avait pas été consultée.

D’autre part, Autoliv procède depuis plusieurs années à des ajustements d’effectifs. Autoliv Isodelta emploie 680 personnes dans la Vienne et quelque 700 en Tunisie. Pour la préfecture, Autoliv a fait le choix de la délocalisation, qu’il l’assume !

Privé de sa main-d’œuvre tunisienne, le groupe devra puiser dans les ressources locales. Autour de 80 intérimaires auraient été recrutés.

De notre correspondant en Poitou-Charentes, Thierry Thomas

PARU ! L'édition 2009-2010 de « L'ATLAS DES USINES » vient de sortir. Ce hors-série annuel de « L'Usine Nouvelle » propose le classement de 3 753 sites de production de plus de 80 salariés implantés en France. Vous pouvez déjà le commander à notre librairie en ligne en cliquant ici.
 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte