Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Pas de réévaluation du prix du nucléaire, coup dur pour EDF

Ludovic Dupin , , ,

Publié le

Le gouvernement repousse de six mois la réévaluation de l’Arenh, au 1er juillet 2015. D’ici là, EDF devra continuer à vendre son électricité nucléaire à ses concurrents à 42 euros par mégawattheure, alors que l’électricien demande 46 euros.

Pas de réévaluation du prix du nucléaire, coup dur pour EDF © emurray - Flickr - C.C.

Ce mardi 4 novembre, le ministère de l'Écologie, du De?veloppement durable et de l'Énergie annonce que le prix de l’Arenh (Accès régulé à l’énergie nucléaire historique) ne sera pas réévalué comme attendu au 1er janvier 2015. L’Arenh est le dispositif contraignant EDF à vendre à ses concurrents son électricité nucléaire à prix coûtant jusqu’à un plafond de 100 TWh depuis le 1er juillet 2011. Il répond à une demande de Bruxelles d’ouvrir le marché de l’énergie en France. Cette électricité est aujourd’hui vendue 42 euros par mégawattheure. L’augmentation est prévue pour juillet 2015.

C’est le premier arbitrage que le gouvernement rend sur EDF depuis l’annonce du choix de Jean-Bernard Lévy pour remplacer Henri Proglio à la tête d’EDF… Et cet arbitrage est en défaveur du groupe. Le gouvernement justifie sa décision : "Le projet de décret (de la nouvelle méthode de calcul de l’Arenh) a été transmis début juillet à la Commission européenne qui poursuit actuellement son examen du texte. En attendant la fin de ces travaux, et afin de préserver le pouvoir d’achat des Français, le gouvernement a décidé de maintenir le prix de l’Arenh à son prix actuel, c’est-à-dire 42 euros par mégawattheure. Cette décision donne de la visibilité à tous les fournisseurs d’électricité, ainsi qu’aux industriels concernés."

EDF veut 46 euros

Même en juillet 2015, la situation ne devrait pas vraiment s’améliorer pour l’électricien. Selon les estimations de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), l’Arenh atteindra alors 44 euros. Initialement fixé à 40 euros, son prix était passé à 42 euros le 1er janvier 2012. Pourtant, dès 2011, Henri Proglio demandait un prix de 46 euros pour couvrir les besoins du groupe. EDF doit en effet mener de lourds investissements sur son parc pour en prolonger la durée de vie, représentant 55 milliards d’euros d’ici à 2025.

La décision du gouvernement est sans doute liée au fait que, déjà, le 1er novembre, les tarifs réglementés de l'électricité pour les particuliers ont augmenté de 2,5 %.

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus