Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Pas de pénurie de chocolat

Franck Stassi

Publié le

Pas de pénurie de chocolat © Romain Boutillier - L'Usine nouvelle

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Le monde ne manquera pas de chocolat pour Noël. Ni dans les cinq ans à venir. Du moins, pas plus que d’habitude. L’Organisation internationale du cacao (Icco) a révisé à la hausse ses estimations de production pour la campagne 2013-2014, qui s’est achevée fin septembre sur une hausse de 10,6 % de la production mondiale, à 4 365 millions de tonnes (Mt). La Côte d’Ivoire et le Ghana viennent ainsi de conclure leur saison sur des records de production. Pour l’Icco, ces chiffres constituent un moyen de tordre le cou à la rumeur d’une pénurie de cacao d’ici à 2020. L’organisation tient à souligner que « ses projections ne confirment en aucun cas cette crainte », qu’elle juge « exagérée à l’extrême ».

Une question de cycles

Tout d’abord, le cacao est une culture cyclique : cinq des dix dernières campagnes ont été marquées par un excédent, les cinq autres par un déficit. Cette année, la production mondiale est excédentaire de 53 000 tonnes, contre un déficit de 222 000 tonnes l’an dernier. Le marché avait puisé dans les stocks et deux industriels (Mars et Barry Callebaut) avaient expliqué la hausse de leurs prix de vente par un risque de pénurie durable en raison de la demande croissante des pays émergents. Mais à une mauvaise année succède une meilleure, et les stocks ont gagné 3,3 %, à 1 659 Mt. De quoi couvrir la demande des nouveaux amateurs de chocolat. Ensuite, le cacao est une ressource renouvelable, dont la production dépend grandement des prix : ces derniers doivent encourager les cacaoculteurs à replanter.

Les industriels de l’agroalimentaire misent également sur des partenariats locaux pour sécuriser leurs approvisionnements. Mondelez a ainsi lancé en 2012 un programme axé sur la qualité des cultures, tandis qu’ADM (Archer Daniels Midland) se focalise sur la formation en Côte d’Ivoire et au Ghana. Son concurrent Cargill, qui vient d’inaugurer une unité de transformation en Indonésie, étend son programme de formation et d’accompagnement des planteurs de la région à la certification de production durable. De quoi déguster sans mauvaise conscience vos chocolats de Noël.

Franck Stassi

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle