Pas de journaux en kiosque. Jacques Chirac écarte la voie de la rigueur à Troyes. Débat budgétaire pour 2003 en discussion à l'Assemblée. Tout va mal à la tête d'Areva, tandis qu'Airbus va bien. Négoc

Partager

La majorité des quotidiens sont absents des kiosques ce jour en raison d'un arrêt de travail du syndicat du Livre CGT, en conflit avec les Nouvelles messageries de la presse parisienne (NMPP). Heureusement, ils sont consultables sur Internet.

A Troyes hier, le chef de l'Etat s'est engagé à poursuivre la baisse des impôts et des charges. Il écarte ainsi la voie de la rigueur, évoquée par le ministre des finances Francis Mer, alors que s'ouvre aujourd'hui à l'Assemblée le débat budgétaire pour 2003. En parallèle, Jacques Chirac a ouvert de nouveaux chantiers, notamment celui de l'intégration : il a proposé que « chaque nouvel arrivant en France s'engage dans un véritable contrat d'intégration comprenant notamment la possibilité d'accéder à des formations et à un apprentissage rapide de notre langue » , à l'exemple de ce qui se pratique aux Pays-Bas et dans les pays nordiques. Il a aussi répondu aux inquiétudes qui se manifestent sur la décentralisation en se posant en « garant de la cohésion nationale ». C'est sur Latribune.fr.

Confronté à une croissance atone, le gouvernement va devoir défendre chèrement, dès cet après-midi, la crédibilité de son projet de budget pour 2003. Alors que la gauche trouve irréaliste l'hypothèse de 2,5 % retenue, le ministre délégué au Budget, Alain Lambert, monte au créneau dans un entretien accordé aux « Echos ». Il juge la copie gouvernementale « sincère » et refuse de sombrer dans le pessimisme de ceux qui annoncent des catastrophes. C'est sur Les Echos.fr.

La Tribune revient également sur le choc pour le tourisme mondial de l'attentat de Bali. Car, si les acteurs économiques ont désormais pris en compte les risques terroristes, cet attentat pourrait bien étouffer tout espoir de reprise. En revanche, pour certaines valeurs du transport et du tourisme, ce lundi offrait une triste ressemblance avec le 11 septembre 2001. Le titre d'Air France décrochait de 8,06 % avant de clôturer sur une baisse de 4,64 % à 7,81 euros. Quant au Club Méditerranée, il a enregistré, hier, le plus violent dérapage.

Selon Les Echos, tout va mal à la tête d'Areva, le groupe nucléaire français. Alors que le Conseil de Surveillance d'Areva se réunit aujourd'hui, notamment pour approuver les comptes semestriels, les relations sont de plus en plus tendues à la tête du groupe. Au point qu'elles embarrassent considérablement la tutelle, prise à partie par les deux opposants, la présidente du directoire Anne Lauvergeon et le président du conseil de surveillance Pascal Colombani, également administrateur général du CEA.

The Wall Street Journal Europe revient à sa Une sur le méga-contrat remporté par Airbus, le constructeur européen, face à Boeing de la compagnie à bas prix EasyJet. Airbus fournira 120 moyens courriers A 319 à partir de septembre 2003. Une option sur 120 appareils supplémentaires est également inscrite au contrat. Au prix catalogue, le montant de la commande avoisinerait les six milliards de dollars.

Enfin, les armes continuent de parler en Côte d'Ivoire, où les militaires en rébellion depuis le 19 septembre contre le régime ivoirien ont annoncé hier la suspension de toutes les négociations sur un éventuel cessez-le-feu et demandé la « démission pure et simple » du président Laurent Gbagbo. La guerre larvée qui secoue l'ancienne colonie française est suivie d'autant plus près par Paris que l'Hexagone y compte environ 17.000 ressortissants. Les investissements français représentent plus des deux tiers des capitaux étrangers dans le pays. Près de 240 filiales d'entreprises françaises sont ainsi recensées sur place, auxquelles s'ajoutent une myriade de petites et moyennes entreprises de droit local, créées ou dirigées par des Français. C'est dans les Echos.

A demain !

Catherine MOAL

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS