Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Pas de compétitivité sans design. La preuve...

,

Publié le

Tribune

Pas de compétitivité sans design. La preuve... © APCI

Sommaire du dossier

Les entreprises citées

Témoin et acteur de la promotion du design depuis trente ans, l’APCI (Agence pour la promotion de la création industrielle) a participé, avec ses homologues européens, aux études comparatives et aux projets pilotes qui ont conduit la Commission européenne à mettre le design au cœur de sa politique de soutien à l’innovation centrée sur l’utilisateur, dans le cadre de l’European Design Innovation Initiative.

Car les études le montrent : les entreprises qui ont intégré le design sont plus innovantes, la croissance de leur chiffre d’affaires plus rapide, leur développement à l’export également, et elles rebondissent plus vite après les périodes de crise. Les entreprises de tous secteurs et de toutes tailles, présentes dans l’Observeur du design [1] et Etoilées depuis quinze ans, le confirment. Et, au passage, font table rase de quelques idées reçues.

"Le design crée de la valeur ajoutée sans alourdir les coûts, voire en les réduisant", souligne Mathieu Lion, président de Mastrad. Marque française pour les accessoires culinaires, Mastrad a réalisé 36% de son chiffre d’affaires en 2012 à l’export dans une cinquantaine de pays. "Le design devient un critère de différenciation incontournable tant pour les entreprises de pose que pour les clients finaux. Il fait partie intégrante de notre processus industriel", affirme Jean-François Trontin, PDG de KP1, entreprise française du marché des systèmes constructifs préfabriqués en béton, qui a créé, depuis 2007, deux usines en France.

La démarche du design permet d’explorer des services complémentaires, voire le remplacement de produits par des services. Ferrari textile, PME implantée en Isère, fabricante de la Batyline, s’est associée à Lafuma et Botanic en 2012 pour proposer le recyclage des toiles des transats Transatube ; le client qui ramène ses toiles dans un magasin Botanic peut acheter une toile neuve à prix réduit.

Des filières menacées revisitent avec des designers leur savoir-faire traditionnel grâce à de nouveaux matériaux ou de nouvelles technologies, à l’instar d’Alki, entreprise artisanale du Pays Basque ou Toulet, fabricant de billards haut de gamme.

Des entreprises sous-traitantes créent des lignes de produits propres. Spécialiste du rotomoulage de grosses pièces, Rototec a créé une marque de mobilier outdoor et une entreprise de fabrication d’habitats flottants. Cintrafil, spécialiste du cintrage de tubes métalliques, conçoit des poussettes pour enfants handicapés et des poubelles.

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à quitter l’espace connu de leur marché, où la compétition peut devenir redoutable et stérile à long terme, pour explorer de nouveaux espaces avec des innovations de rupture ou s’adresser à des besoins émergents.

Génération plume, créée par une jeune designer, répond ainsi au souhait de parents de jeunes enfants d’adopter un comportement écologique valorisant. Eco-conçue et brevetée, intégrant les dernières technologies textiles, la couche HamacSystem© est plus écologique qu’une couche jetable et plus pratique qu’une couche lavable.

Certaines se créent sur des marchés ouverts par les technologies du numérique. Withings conçoit, développe, fabrique et commercialise des objets connectés (balances, tensiomètres, babyphones…), qui permettent à chacun de veiller sur sa santé et celle de ses enfants à partir de son smartphone.

Nombre d’entre elles intègrent le design au niveau stratégique comme Cornilleau, spécialisée dans la fabrication de tables de ping-pong, qui s’est lancée avec succès dans l’aventure de la fabrication en France de raquettes. " Le design intégré au niveau le plus stratégique a rendu possible le développement de l’entreprise sur des produits toujours plus innovants. Il contribue aussi à la communication de l’entreprise en interne comme en externe".

Ces entreprises, pionnières sont encore trop peu nombreuses. Les entreprises désireuses d’initier ou de donner de l’ampleur à leur politique de design peuvent rechercher des conseils auprès des organismes "classiques" de soutien de l’entreprise et de l’innovation : Chambres de Commerce et d’Industrie, réseau OSEO/BPI, Directes, ou agences régionales de développement ou encore des conseillers des centres de design, et des consultants spécialisés, ou de l’APCI. D’une manière générale, la compétitivité des entreprises et leur performance en matière d’innovation peut s’appuyer sur des atouts importants de l’écosystème design français :

- La qualité des designers français issus d’écoles dont la qualité est internationalement reconnue : 1 500 diplômés de niveau 1 par an.
- Une profession diversifiée et dynamique prête à s’investir sur les nouveaux champs du design ouverts par la technologie, mais aussi le design de service, le design social, le design organisationnel.
- Un nombre croissant d’entreprises championnes du design, qui sont souvent également championnes du Made in France.
- L’émergence d’un réseau de consultants publics et privés capables d’accompagner les entreprises dans leur stratégie design.

Se dessinent alors des enjeux majeurs pour une politique de design : accélérer les actions engagées en matière d’éducation et de recherche, et de reconnaissance de la profession ; créer les conditions favorables à l’innovation par le design et compléter la gamme des outils d’incitation (comme le crédit d’impôt innovation) et d’accompagnement ; développer la promotion du design français à l’international.

La France pourra alors rejoindre les pays dont les succès confirment le lien étroit existant entre une politique de design ambitieuse et la performance des entreprises en matière d’innovation.

Anne-Marie Boutin, présidente de l’APCI

[1] Plus de 1000 entreprises ou collectivités ont reçu le label de l’Observeur du design pour près de 2500 réalisations depuis 15 ans.

L’APCI ou l’accompagnement au design pour accélérer

La méthodologie d’accompagnement des entreprises développée par l’APCI pour des actions pilotes se nourrit de son expérience de terrain et des études comparatives qu’elle mène avec ses partenaires européens. Après une évaluation des capacités d’innovation de l’entreprise et une expertise management et métier spécifique, il s’agit de mettre en place les conditions de réussite du projet : l’adéquation entre les compétences internes/externes mobilisées et les problématiques de l’entreprise est en effet essentiel. Pour ce faire, l’APCI mobilise un large réseau de designers et consultants en design management.

L’originalité de l’accompagnement proposé par l’APCI consiste également à mobiliser les acteurs locaux de l’innovation en contact direct avec les entreprises afin de leur permettre de devenir de bons accompagnateurs de design : diagnostiquer le niveau de maturité de l’entreprise, évaluer le bénéfice de l’intervention possible d’un designer puis appuyer l’entreprise dans la mise en place d’un premier projet de design. Cette démarche est menée avec le soutien du ministère du redressement productif et en relation avec le projet européen REDI [2], piloté par l’APCI, dont l’objectif est la consolidation d’éco-systèmes d’innovation à l’échelle d’un territoire grâce à l’intégration de démarches de design.

[2] REDI (when Regions support Entrepreneurs and Designers to Innovate). Dans une première étape, l’APCI a réalisé un benchmark des pratiques internationales d’insertion du design dans les PME. Des opérations pilotes sont menées dans quatre régions européennes, la Bretagne pour la France.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle