Pas de changement de cap en mars pour la BCE

par Balazs Koranyi
Partager
Pas de changement de cap en mars pour la BCE
Il est probable que les gouverneurs et autres dirigeants de la Banque centrale européenne (photo) discuteront d'une modification de leur communication lors de la réunion de politique monétaire du 8 mars sans pour autant virer de bord. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

FRANCFORT (Reuters) - Il est probable que les gouverneurs et autres dirigeants de la Banque centrale européenne (BCE) discuteront d'une modification de leur communication lors de la réunion de politique monétaire du 8 mars sans pour autant virer de bord, ont déclaré jeudi trois sources au fait des discussions.

Préoccupée par les récentes perturbations des marchés, par l'euro fort et par un fléchissement de l'inflation, quelle que soit sa mesure, la banque centrale préfère attendre, peut-être jusqu'à l'été, avant de lancer le signal d'arrêt du programme de rachat d'actifs, ont expliqué les sources.

Ayant racheté plus de 2.000 milliards d'euros d'obligations pour stimuler l'inflation, la BCE mettra un terme à ce programme dit d'assouplissement quantitatif (QE) d'ici la fin de l'année, pense-t-on, considérant qu'une croissance économique soutenue finira par se répercuter sur les prix de détail, même lentement.

Mais dans l'intervalle, la BCE veut accumuler les éléments de preuve d'une réelle remontée de l'inflation, craignant pour sa crédibilité si elle tire trop tôt puis doit faire marche arrière, ajoutent les sources.

Le changement le plus notable qui pourrait être abordé lors de la réunion de ce mois serait de renoncer à ce qu'il est convenu d'appeler son biais accommodant, à savoir que la BCE resterait prête à augmenter ses achats d'actifs si cela s'avérait nécessaire.

Dans les faits, ce changement n'apparaît pas sujet à controverse car peu nombreux sont ceux qui pensent encore que ces rachats pourraient être relevés. Pourtant, les responsables de la banque centrale en ont rejeté le principe en janvier et les fondamentaux économiques n'ont pas assez varié depuis lors, notent les sources, pour faire d'un tel renoncement un acquis.

La décision d'ordre plus général de reformuler la politique de pilotage des anticipations de l'institut d'émission, déjà annoncée pour le "début 2018", attendra avril ou juin, selon certains responsables de la banque centrale, ont encore dit les sources.

"Ils se préoccupent avant tout de la volatilité du marché et avec une inflation qui fléchit ce n'est vraiment pas le moment", a dit l'une des sources. "Le biais accommodant pourrait être facilement éliminé mais même ça ce n'est pas gagné", a-t-elle ajouté.

"Ils craignent surtout d'en dire trop et d'accroître la volatilité du marché".

La BCE s'est abstenu de tout commentaire.

La nouvelle communication de la banque centrale envers les marchés, qui pourrait être moins axée sur les rachats d'actifs et plus sur une gamme d'instruments élargie pour rehausser l'inflation, viendrait en prélude à l'arrêt du programme QE, porté par 30 milliards d'euros de rachats d'actifs mensuels.

La croissance économique de la zone euro est robuste mais la sous-utilisation des capacités pourrait être plus importante que prévu, ralentissant temporairement le redressement de l'inflation, a déclaré lundi le président de la BCE Mario Draghi. [nL8N1QG5JB]

L'inflation a reflué à 1,2% en février, au plus bas depuis 14 mois, bien en deçà de l'objectif de la BCE, soit un petit peu moins de 2%.

Les nouvelles projections économiques seront également au menu de la BCE jeudi prochain mais elles ne réserveront guère de surprises, selon les sources, car la tendance de la croissance et de l'inflation n'a pas sensiblement varié.

Le risque politique est également pris en compte, surtout avec les élections législatives italiennes de dimanche, disent les sources, mais la BCE est raisonnablement optimiste et pense que le scrutin produira sans doute un gouvernement pro-européen même si son issue se révèle incertaine et que les discussions pour former une coalition traînent en longueur.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Assurance Qualité Matériaux et Procédés Spéciaux

Safran - 19/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

40 - Landes

Analyses eau et poisson.

DATE DE REPONSE 22/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS