Pas de "bail in" pour les 2 banques vénètes, dit le ministre de l'Economie italien

MILAN (Reuters) - Le sauvetage de Popolare di Vicenza et de Veneto Banca ne passera pas par un "bail in", c'est-à-dire la mise à contribution des créanciers obligataires - voire des déposants - avant le recours à une aide publique, a déclaré jeudi Pier Carlo Padoan, le ministre de l'Economie italien.
Partager
Pas de
La Commission européenne a opposé une fin de non recevoir à une requête sollicitant la réduction d'une injection de capitaux privés d'un milliard d'euros dans deux banques régionales italiennes, injection indispensable à l'octroi d'une aide publique, ont déclaré quatre sources mercredi. /Photo d'archives/REUTERS/Alessandro Bianchi

Les deux banques vénètes ont sollicité une aide publique à hauteur de 6,4 milliards d'euros pour combler une déficit des fonds propres.

"J'exclus toute possibilité d'un 'bail in'", a dit Padoan à la presse.

Quatre sources ont dit mercredi à Reuters que la Commission européenne avait opposé une fin de non recevoir à une requête sollicitant la réduction d'une injection de capitaux privés d'un milliard d'euros dans les deux banques régionales, injection indispensable à l'octroi de l'aide publique demandée.

La CE, qui est en discussion avec Rome depuis des mois sur ces deux établissements, exige cet apport du privé en vertu de nouvelles règles de gestion des crises bancaires qui visent à protéger le contribuable.

Les deux banques, sauvées de la faillite l'an passé par le fonds mixte Atlante, n'ont guère de possibilité de faire appel à des capitaux privés.

En témoignent les déclarations faites mercredi par Carlo Messina, l'administrateur délégué d'Intesa Sanpaolo, qui estime que les banques en bonne santé ne doivent pas être tenues de voler au secours de leurs concurrentes en difficulté, critiquant au passage la CE, qui tarde, selon lui, à autoriser une aide publique pour ces deux banques mais aussi pour Monte dei Paschi di Siena, la quatrième banque d'Italie.

Les grandes banques et assureurs italiens ont déjà injecté 4,4 milliards d'euros dans Popolare Vicenza et Veneto Banca par le biais d'Atlante, lequel n'a plus du tout envie de combler le déficit de capital de 6,4 milliards d'euros décelé par la Banque centrale européenne (BCE).

A la différence de pays tels que l'Espagne ou l'Irlande, l'Italie n'a pas aidé son secteur bancaire avant l'entrée en vigueur l'an dernier de règles communautaires plus strictes. Le gouvernement ne peut plus guère étayer les banques sans porter préjudice aux petits porteurs qui détiennent la plus grande partie de leurs actions et obligations.

(Valentina Za et Giuseppe Fonte; Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé(e) de Certification Clients Agroalimentaires (F-X-H)

BUREAU VERITAS - 10/11/2022 - CDD - Cesson Sévigné

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

56 - BRECH

Résidence Opale, construction de 25 logements à Brech..

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS