Electronique

"Pas d’interruption de service", Orange prépare la migration du téléphone fixe vers le réseau IP

Simon Chodorge , ,

Publié le

Entretien À partir du jeudi 15 novembre, Orange ne vendra plus d'abonnements au téléphone fixe "classique", c'est-à-dire relié au RTC ( réseau téléphonique commuté) . L'opérateur prépare la migration vers le réseau IP et les téléphones reliés aux box internet. Dès 2023, les premières plaques du RTC seront fermées. Pour Orange comme pour ses entreprises clientes, la transformation est une étape importante. Dans un entretien avec L'Usine Nouvelle, Vannina Kellershohn, vice-présidente de la communication unifiée et collaboration chez Orange Business Services, explique le déroulé de la transition et ce qui va changer pour les sociétés.

Pas d’interruption de service, Orange prépare la migration du téléphone fixe vers le réseau IP
Orange prépare la migration du téléphone fixe vers le réseau IP.
© Orange Business Services

L'Usine Nouvelle - Comment va se dérouler la fermeture du réseau RTC ? La migration vers le réseau IP représente-t-elle un investissement pour Orange ?

Vannina Kellershohn, vice-présidente de la communication unifiée et collaboration chez Orange Business Services : Il s’agit d’un arrêt commercial. À partir du 15 novembre, toute nouvelle ligne téléphonique devra passer en IP [ndlr : téléphone relié à une box internet] et pour cela nous avons mis en place des offres de substitution. Tout ce qui est en fonctionnement continuera de fonctionner, au minimum jusqu’en 2023. Il n’y aura pas d’interruption de service. Nous nous donnons au moins cinq, six ou sept ans pour accompagner les clients dans cette transformation avant de fermer complètement le réseau RTC.

Nous nous donnons cinq ans pour la fermeture des sept premières "plaques" qui sont des zones géographiques microscopiques (l’équivalent d’un demi-département) : il y en a une en Haute-Garonne, dans le Pas-de-Calais, dans le Morbihan, en Charente-Maritime Sud, en Vendée Ouest, en Seine-et-Marne Sud et en Haute-Loire Est.

Je n’ai pas d’ordre de grandeur à vous donner mais cela a nécessité d’investir sur de nouvelles offres de substitution. Nous avons aussi dimensionné nos réseaux IP qui vont avoir de plus en plus de volumétrie à traiter. Le calendrier de migration étant très long, nous continuons à investir sur l’ensemble de nos réseaux pour soutenir cette transformation IP.

Selon Le Parisien, sur 20 millions d’utilisateurs du téléphone fixe, 9,4 millions possèdent encore une ligne sans accès internet. Quelle sera leur alternative s’ils ne souhaitent pas d’abonnement internet ?

Pour les entreprises qui veulent passer à l’IP, nous avons deux approches. Nous expliquons au client que le passage à l’IP est l’opportunité de mixer son accès internet avec d’autres usages, notamment la voix. Pour cela, nous avons des offres "multiplay". Pour les clients qui ne veulent pas un accès internet spécifique, nous prévoyons des offres de substitution "monoplay", où il y aura un accès data mais qui permettra juste un usage pour la voix. Notre conseil au client est de profiter du passage à l’IP pour passer sur du “multiplay”. Si le client ne le souhaite pas, il a la possibilité de rester sur du monoplay mais en IP. Techniquement nous rajoutons une box mais notre engagement est d’avoir les mêmes tarifs en prix catalogue.

Quel sont les prérequis en terme d’infrastructures ? Cela va-t-il demander un investissement pour les entreprises ?

La seule différence pour le client est de prévoir une alimentation électrique puisque pour avoir une box internet il faut une alimentation électrique. Pour une entreprise, c’est normalement gérable…

Les entreprises utilisent également le réseau RTC pour certaines de leurs infrastructures comme les ascenseurs, terminaux de paiement ou centrales d’alarme. Combien sont concernées et comment ces usages vont être convertis avec le nouveau réseau ?

Les clients entreprises ont migré sur la partie IP au fil des dernières années mais il reste encore 50% d’entre eux qui doivent migrer pour se transformer complètement en IP. Côté grand public, la transformation a été beaucoup plus rapide. Sur les lignes analogiques, il y a en effet ce qu’on appelle des usages spéciaux comme les ascenseurs et la monétique. Ces dernières années, nous avons travaillé avec des fédérations de métiers, comme celles d’ascensoristes, pour nous assurer que nos offres de substitution permettront un usage équivalent. Nous sommes amenés à donner des recommandations aux ascensoristes en terme de déploiement ou de configuration pour nous assurer que le service marche bien. La grande majorité des usages spéciaux sont bien intégrés dans nos nouvelles offres.

Quels nouveaux usages apporte le réseau IP aux entreprises ?

Le réseau IP va permettre aux entreprises de déployer la cloud téléphonie et la collaboration en mode cloud. Cela va aussi apporter une flexibilité pour une entreprise qui veut augmenter ou diminuer son nombre de postes de téléphonie. Le socle IP va permettre de mieux collaborer, de fluidifier la communication et de l’intégrer dans les processus métiers de l’entreprise. Par exemple, un collaborateur pourra démarrer un appel depuis un appareil mobile et faire un transfert automatique sur son poste quand il arrive dans l’entreprise. Une vidéo filmée depuis un mobile peut aussi être projetée sur l’écran d’une salle de conférence.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

15/11/2018 - 09h06 -

Restent encore et toujours les problèmes de la France profonde, pas de courant, pas de téléphone. Rappelons que les appareils basiques sont alimentés par la ligne téléphonique elle même et peuvent donc se passer de réseau 220v. Quand on habite dans la couronne sud du massif central ou la foudre sévit régulièrement, c'est bien pratique. Il y a le téléphone portable me direz vous, mais ces mêmes zones ne sont-elles pas celles ou le réseau est le moins développé ?.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte