Pas d’autres capacités disponibles en France pour la production de vaccins anti-Covid aujourd'hui

Selon le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance, la France ne dispose plus, à ce stade de capacités supplémentaires pour soutenir la production de vaccins anti-Covid.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pas d’autres capacités disponibles en France pour la production de vaccins anti-Covid aujourd'hui
A Marcy l'Etoile, Sanofi prévoit de produire son propre vaccin et celui de Johnson & Johnson.

"Toutes les capacités de production françaises sont saturées par d’autres vaccins, dans l’immédiat", indique un porte-parole du ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance. Estimant qu’il "n’y a pas, aujourd’hui de sites disponibles qui permettraient de développer par exemple le vaccin russe", à l’inverse de l’Italie qui prévoit de produire des vaccins Sputnik dès l’été prochain. Le porte-parole n’exclut pas, sur ce sujet, des "échanges entre industriels, peut-être", mais rien qui ne soit connu, a priori du gouvernement. En tout cas officiellement à ce stade. Le soutien des laboratoires vétérinaires, un temps envisagé (lire l'enquête de L'Usine Nouvelle ci-dessous), n’a pas non plus, pour le moment, débouché sur des solutions concrètes.

A LIRE AUSSI

Quatre sites engagés dans le remplissage

Actuellement, quatre sites de production en France sont engagés pour le remplissage et le conditionnement de vaccins anti-Covid : Delpharm, pour le compte de BioNTech (vaccin Pfizer/BioNTech) sur son site de Saint-Rémy-sur-Avre (Eure-Et-Loir), Recipharm pour le compte de Moderna à Monts (Indre-et-Loire), Fareva à Pau (Pyrénées-Atlantiques) pour le compte de CureVac, et Sanofi à Marcy-L’Etoile (Rhône) pour le compte de Johnson & Johnson (vaccin Janssen, qui pourrait être autorisé le 11 mars par l'Europe) ainsi que pour son propre vaccin qui pourrait arriver en fin d’année.

A LIRE AUSSI

Démarrage imminent des premières productions

Aucune de ces productions n’a encore démarré selon le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance. Pour Delpharm, "le début de production devrait démarrer la semaine prochaine ou celle d’après, dans les deux prochaines semaines qui viennent en tout cas, pour libérer des lots courant avril", indique un porte-parole ministériel. Viendra ensuite le tour de Recipharm qui devrait démarrer "sa production fin mars, début avril, avec deux lignes dédiées. Une étude de faisabilité est en cours pour une troisième ligne qui pourrait être mise en place", souffle-t-on encore au ministère.

Concernant le vaccin de CureVac, qui n’a pas encore reçu d’autorisation de mise sur le marché, le démarrage de la production chez Fareva serait envisagé vers la fin du mois de mai. Sanofi envisage, de son côté, de démarrer la production du vaccin Janssen au troisième trimestre 2021. La production de son propre vaccin dépendra de l’avancée des études cliniques en cours.

A LIRE AUSSI

Toutes ces productions ne concernent que le remplissage des flacons et le conditionnement de vaccins, mais pas la production de principes actifs, le cœur des vaccins. Seul Sanofi dispose d’un site pour la production de l’antigène de son premier vaccin en développement, à Vitry-Sur-Seine (Val-de-Marne).

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS