Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Pas d'amélioration du marché automobile à attendre pour 2013

, , , ,

Publié le

Selon les prévisions de l'agence de notation Fitch Ratings, les chiffres du marché automobile européen devraient rester mauvais l'an prochain.

Pas d'amélioration du marché automobile à attendre pour 2013 © Saab

Après les mauvais chiffres du marché français pour le mois de novembre, voici de nouvelles estimations qui ne sont pas engageantes pour les constructeurs automobile français et européens. Selon l'agence de notation Fitch Ratings, les immatriculations ont reculé de 8 % en Europe en 2012, en recul pour la sixième année consécutive. Ainsi, en 2007, le marché européen avait culminé à 15 millions de voitures. Il devrait être aux alentours de 12 millions à la fin de l'année.

Les constructeurs généralistes, du type PSA (dont le taux d'utilisation des capacités de production serait inférieur à 60 % selon l'agence, alors que le seuil de rentabilité se situe entre 75 et 80 %), Fiat (avec un taux à peine supérieur à 40 %...) et Renault, sont à la peine. L'agence se montre d'ailleurs inquiète pour la marque au lion : "Il est très probable que même en 2015, ils continuent à perdre de l'argent" estime Emmanuel Bulle, analyste automobile.

Par ailleurs, selon Fitch, la croissance devrait se ralentir dans les marchés émergents, ce qui devrait réduire les marges de manœuvres des constructeurs, toujours aspirés par une guerre des prix sur le marché européen. L'agence souligne la difficulté, voire l'incapacité dans certains cas, des constructeurs à s'attaquer au problème de surcapacité de production, notamment dans les années 2008-2009. Aux fermetures de sites GM à Anvers (2010), Fiat à Termini (2011), Saab Trolattan (2011) et celles prévues en 2013 chez Ford à Southampton et Dagenham, et à PSAAulnay en 2014, répondent huit ouvertures d'usines entre 2007 et 2012 dans les pays de l'Est (Russie, Ukraine, Serbie et Hongrie), note l'agence.

Par Patrick Deniel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle