Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Part de marché historique pour Renault au Maroc en 2013, leader incontesté du marché automobile

, , , ,

Publié le

Le groupe automobile français a atteint une part de marché record de 39% sur 2013 avec plus de 47 000 véhicules vendus au Maroc. Une progression de 2,4 points et un record mondial.  En pointe : sa marque Dacia produite à Tanger et Casablanca qui détient à elle seule un quart du marché.

Part de marché historique pour Renault au Maroc en 2013, leader incontesté du marché automobile
La nouvelle Sandero fabriqué à l'usine Somaca
© amdi

Près de 39 %. C'est la part de marché historique réalisée par le groupe Renault au Maroc en 2013. Celui-ci a en effet encore renforcé sa position de leader incontesté sur le marché du neuf avec 47 039 unités vendues sur l'ensemble de 2013, dont 4 079 pour le seul mois de décembre.

Sur ce marché très morose en 2013 (-7,3%), l'américain Ford décroche lui la troisième place derrière les deux marques du constructeur au losange, à savoir Dacia et Renault (voir encadré ci-dessous). Renault quant à lui améliore de 2,4 points sa performance de 2012!

Les Logan, Sandero et Dokker ont trusté le podium des ventes

C'est surtout la marque Dacia avec ses modèles Logan, Sandero et Dokker qui truste les ventes au Maroc. En décembre, la marque "low-cost" a conforté sa place de leader incontesté avec 25,5% du marché à elle seule pour 2 875 véhicules vendus. Sur toute l'année 2013, le groupe français a vendu 30 388 Dacia, soit 25,2 % de part de marché (+4,4 points). 

Le prix public du modèle entrée de gamme de la Dacia Sandero s'élève à 79 900 dirhams, soit 7 130 euros.

La marque Renault avec 1 204 véhicules vendus en décembre s'est accaparé 10,7% du marché, soit un total cumulé de 16 651 unités sur l'année et 13,8% de part de marché.

Bref, Renault profite à plein de sa position de constructeur "national" au Maroc : une grande partie de ses véhicules commercialisés dans le royaume sont en effet fabriqués dans ses deux usines de Casablanca et Tanger.

Selon Jacques Prost, directeur général de Renault dans le royaume chérifien, le Maroc est même le pays au monde où le groupe Renault connait la plus forte importante part de marché!

L'usine Somaca, une société anonyme

A Casablanca, l'usine Somaca (Société marocaine de constructions automobiles) est une société anonyme détenue à 80 % par le groupe Renault et 20% par PSA. Elle a été privatisée en 2003. Elle fonctionne pour l'essentiel selon la base de CKD (complete knock down). Les véhicules y sont assemblés à partir de kits importés mais aussi de plus en plus de composants produits au Maroc (à la faveur de l'installation de Renault à Tanger en 2012).

L'usine Somaca de Casablanca implantée à Aïn Sebaa, dans la banlieue est de la ville produit près de 60 000 véhicules par an dont la moitié est exportée et l'autre donc destinée au marché intérieur.

En 2012 la Somaca avait accueilli un investissement global de 445 millions de dirhams (40 millions d'euros). Celui-ci a concerné aussi bien la tôlerie, la peinture que le montage pour préparer l'arrivée de nouveaux modèles.

La Somaca assemble sur 290 040 m2  le Kangoo depuis 1999, la Logan depuis 2005 et les Sandero depuis 2009. Le 9 avril 2013 à Casablanca, Renault avait lancé la ligne de production de la  nouvelle version de la Sandero badgée Dacia ou Renault selon les marchés visés.

Quant à l'usine géante de Renault-Tanger, sa production est exportée à près de 90% vers plus de 25 pays. Elle a nécessité un milliard d’euros d'investissement cumulé à ce jour et emploie à ce jour 5 000 personnes.

En octobre dernier, Renault y a inauguré en grande pompe une deuxième ligne faisant passer la capacité de production à 60 véhicules par heure, grâce à cette ligne produisant la Dacia Sandero. Les véhicules produits à Tanger depuis février 2012 étaient jusque-là l'utilitaire Dokker et le monospace compact Lodgy

En complément de ce programme d’investissement additionnel de 400 millions d'euros consenti par Renault et ses partenaires financiers marocains (CDG), le groupe a réalisé 1 400 embauches supplémentaires à Tanger.

Cette extension lui permet de faire de ce site, la plus grande usine automobile d'Afrique, avec une capacité de 340 000 véhicules par an dès cette année.

Au plan commercial sur le marché marocain, selon les chiffres sur 2011 diffusé par le constructeur français, celui-ci disposait alors de 64 sites (Renault et Dacia), 18 agents et 19 concessionnaires

 

Nasser Djama

Tendance Baissière du marché marocain de l'automobile
Les ventes de véhicules neufs au Maroc ont baissé de 7,33% avec 120 766 unités vendues à fin 2013. Celles des voitures particulières ont été en repli (-8,18%) avec 108 188 voitures écoulées. Les véhicules utilitaires légers ont légèrement augmenté (+0,72%) avec 12 578 exemplaires commercialisés.
Source : Association des importateurs des véhicules au Maroc (Aivam).


Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle