Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Edito] Paroles d'entrepreneurs

Publié le

Puisque « entrepreneur is the new France » – comme l’avait clamé Emmanuel Macron lors de l’inauguration de Station F –, une fois n’est pas coutume, mon éditorial fera la promotion d’un livre sur les entrepreneurs*, promus héros français après un siècle de désamour. L’auteur est une femme qui a accompagné l’avènement de cette nouvelle ère, en passant vingt-cinq ans à découvrir des entreprises, recouper les informations, bâtir des classements, et établir des corrélations. Autrement dit, jouer avec les data avant qu’elles ne deviennent « big ». C’est sa base de données qui a permis de faire exister la déclinaison française du concours « Entrepreneur of the year ».

Patricia Salentey a choisi une quinzaine de ses rencontres les plus marquantes. Avec deux parrains prestigieux pour l’accompagner – Jacques-Antoine Granjon, le patron du groupe Vente-privée, et Nicolas Dufourcq, le directeur général de BPI France –, elle fait partager le regard des fondateurs de Blablacar, Connecthings, Michel & Augustin, OVH ou Le Slip français… Chacun y glanera des petites phrases qui sont autant de fils rouges pour guider les managers.

Commencer chaque journée comme si c’était le premier jour. C’est la recette de succès de Rodolphe Carle, le fondateur de Babilou, le leader de la crèche collective. Anne-Laure Constanza, la créatrice d’Envie de Fraise, le décline à sa manière : « C’est always day one. »

Fail, learn, succeed. Le triptyque est affiché au fronton du bureau de Frédéric Mazzela, le président-fondateur de Blablacar, qui a pivoté cinq fois avant de trouver le bon business model pour son activité de covoiturage.

Done is better than perfect. Un autre mantra de Frédéric Mazzela, qui préfère faire et aller vite plutôt que de fignoler et se faire devancer.

Je n’ai jamais rencontré d’homme si ignorant qu’il n’eut quelque chose à m’apprendre. Cette phrase est de Galilée. Mais tous nos entrepreneurs la martèlent. Le talent, c’est de savoir en trouver aux autres…

Think it, build it, use it. Autrement dit, créez un produit que vous utilisez vous-même. Rien de tel que d’être à la fois concepteur et client de sa propre offre. Les Américains disent aussi : « Eat your own dog food »…

Je ne crois pas au hasard, je crois au destin qu’on choisit. Guillaume Gibault, le père du Slip français, rejoint Yseulys Costes, la créatrice de 1 000 mercis, pour affirmer que si la chance existe, elle est surtout un agrégat du sens du timing avec le travail, l’analyse et l’intuition.

I dont take no for an answer, répète Céline Lazorthes, la créatrice de la cagnotte Leetchi et championne de la ténacité entrepreneuriale.

Faites confiance au power of zero. On compense toujours le manque d’argent par davantage d’intelligence, d’imagination et d’agilité, en prenant le problème à l’envers, affirme Fany Péchiodat, la créatrice de My Little Paris.

Adoptez le Forrest Gump way. Car c’est souvent la naïveté qui mène à la créativité, aime à dire Fany Péchiodat.

Si tous se rejoignent sur quelques recettes de succès, ces créateurs témoignent en premier lieu d’un goût prononcé pour la liberté, nous fait remarquer Jacques-Antoine Granjon. Mais il déplore – et il sait de quoi il parle – que paradoxalement, « la liberté s’avère être un piège, car plus on avance, plus on grandit, plus lourdes sont les contraintes et moins on est libre ». 

* « Ces entrepreneurs made in France », de Patricia Salentey, éditions Alisio.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus