Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Paris veut interdire les véhicules à essence dès 2030

Anne-Katell Mousset , ,

Publié le

La mairie de Paris s'apprête à annoncer l'interdiction des voitures à essence à partir de 2030, selon France Info. La capitale avait déjà annoncé la fin du diesel dans les rues en 2024. 

Paris veut interdire les véhicules à essence dès 2030
Paris, sans voiture
© Mairie de Paris

Selon des informations de France Info, Paris veut interdire les voitures à essence dans la capitale dès 2030. La mairie avait déjà annoncé l'interdiction des voitures diesel en 2024. L'objectif des deux mesures est le même : limiter la place de la voiture en ville.
 
Les 70 représentant des différents groupes politiques de la ville ont été informé de la mesure le 11 octobre lors d'un comité de pilotage du plan climat de la Ville. Comme l'indique France Info, pour le cabinet de la maire, Anne Hidalgo, ce ne sera pas la mesure du plan climat de Paris la plus difficile à mettre en place puisque 60% des Parisiens n'ont pas de voiture. 
 
Paris n'est pas la seule ville européenne à faire la guerre au diesel et à l'essence. Copenhague ou par exemple Berlin ont pris des engagements lors de la COP21. Au plan national, le plan climat présenté par Nicolas Hulot prévoit la fin de la vente de voitures à moteurs thermiques en 2040. Le Royaume-Uni a pris le même engagement. Les constructeurs automobiles s'adaptent et lancent tous des plans de developpement ambitieux dans le véhicule électrique. Dernier en date, le français Renault qui a présenté le 6 octobre son plan "Drive the future". Il prévoit de mettre sur le marché près de 12 modèles de voitures électrifiées d'ici à 2022.

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

12/10/2017 - 08h58 -

Plus d'énergie fossile, cela semble une très bonne idée mais qui fournira les batteries et surtout l'électricité. Évidemment il n'y aura pas de centrale à Paris ni d'éolienne au champ de mars. C'est comme les voies sur berges, la pollution a migré bvd sr germain.
Répondre au commentaire
Nom profil

12/10/2017 - 08h46 -

Tout cela est bien joli, mais si l'on passe des voitures à moteur thermique aux voiture électrique et qu'en même temps on ferme les centrale nucléaires ... d'où viendra l'électricité pour recharger les voitures ?
Répondre au commentaire

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus