Paris retient Dassault pour ses futurs drones

PARIS (Reuters) - Le ministère français de la Défense a annoncé jeudi avoir engagé des négociations avec Dassault Aviation en vue de fournir à partir de 2014 un nouveau système de drones à l'armée française.

Partager

Ces drones "Male" (moyenne altitude - longue endurance) remplaceront le système de drones actuellement utilisé par les armées, en attendant l'entrée en service, à l'horizon 2020, d'une nouvelle génération de ces appareils pilotés à distance, développée dans le cadre de l'accord de coopération franco-britannique de novembre 2010, a précisé le ministère dans un communiqué.

Cet accord semble donner une longueur d'avance à Dassault Aviation, en compétition pour le futur drone prévu en 2020 avec le groupe européen EADS, qui propose de son côté le Talarion, destiné à succéder à l'actuel Harfang, utilisé notamment en Afghanistan.

Dassault Aviation propose une version francisée et évolutive du Heron TP en coopération avec la société israélienne IAI.

Jean-Michel Bélot, édité par Cyril Altmeyer

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS