Paris proposera à Rome d'élargir la coopération au sein de STX au militaire

PARIS (Reuters) - La France va proposer à l'Italie d'élargir les discussions concernant le dossier STX France à une coopération militaire, avec pour objectif de constituer "un grand champion de l'industrie navale européenne", déclare Bruno Le Maire dans une interview publiée dans le Journal du Dimanche (JDD).

Paris proposera à Rome d'élargir la coopération au sein de STX au militaire
La France va proposer à l'Italie d'élargir les discussions concernant le dossier STX France à une coopération militaire, avec pour objectif de constituer "un grand champion de l'industrie navale européenne". /Photo d'archives/REUTERS/Stephane Mahe

Le ministre de l'Economie et des Finances doit se rendre mardi à Rome pour relancer les négociations avec le ministre de l'Economie italien Pier Carlo Padoan et son homologue de l'Industrie Carlo Calenda, qui ont qualifié de "grave et incompréhensible" la nationalisation temporaire des chantiers navals de Saint-Nazaire, annoncée jeudi. "C'est un geste d'ouverture que fait le président de la République", explique Bruno Le Maire dans les colonnes du Journal du Dimanche.

"Jusque-là, on partait sur une base de coopération dans le secteur industriel civil: la réalisation de paquebots de plaisance pour résumer." Maintenant "nous disons à nos amis italiens : regardons aussi ce que nous pouvons faire dans le secteur militaire, dans les navires de surface précisément, et bâtissons un grand champion de l'industrie navale européenne", ajoute-t-il.

Bruno Le Maire, qui veille depuis jeudi à ne pas prononcer le mot de nationalisation - alors que l'Etat possède désormais 100% de STX France, après avoir exercé son droit de préemption sur les deux tiers du capital acquis au printemps par Fincantieri auprès de sa maison-mère sud-coréenne en difficulté - prévient que "s'il n'y a pas d'accord, nous en resterons à la situation actuelle et nous chercherons d'autres repreneurs". "Mais nous ne le souhaitons pas", note-t-il.

Jeudi lors de son point presse, Bruno Le Maire avait reconnu que le groupe public italien était le seul intéressé par STX France. Il n'avait déjà pas exclu que le partenariat franco-italien dans le domaine naval s'élargisse "pourquoi pas le moment venu (à) l'aspect militaire".

Par cette nationalisation temporaire, le gouvernement français cherche à contraindre Fincantieri à accepter un partage à parité du capital. Bruno Le Maire juge que l'accord conclu par le précédent gouvernement n'est "pas suffisamment protecteur des intérêts industriels stratégiques français", tandis que ses homologues italiens ne voient "aucune bonne raison" pour que Fincantieri ne soit pas majoritaire dans STX France.

L'accord conclu par le précédent exécutif avait abouti à un partage du capital à hauteur de 54%-46% entre la partie italienne (dont 48% pour Fincantieri) et des intérêts publics français (l'Etat et Naval Group, l'ex-DCNS). Selon un sondage Ifop publié par le JDD, une large majorité de Français (70%) sont favorables à la nationalisation de STX France.

Pour Reuters, Myriam Rivet, édité par Jean-Stéphane Brosse

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

NAVAL GROUP

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS