Paris inaugure le nouveau hub de JP Morgan sur fond de Brexit

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a inauguré mardi le nouveau siège commercial de JP Morgan à Paris alors que la France tente, dans le sillage du Brexit, d'attirer les professionnels de la finance autrefois basés à Londres à renfort de mesures fiscales.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Paris inaugure le nouveau hub de JP Morgan sur fond de Brexit
Emmanuel Macron a inauguré mardi le nouveau siège commercial de JP Morgan à Paris alors que la France tente, dans le sillage du Brexit, d'attirer les professionnels de la finance autrefois basés à Londres à renfort de mesures fiscales. /Photo prise le 29 juin 2021/REUTERS/Michel Euler

En compagnie du directeur général de JP Morgan Jamie Dimon, le chef de l'Etat français a visité dans la matinée le nouveau "hub" de sept étages de la banque américaine installé en plein de coeur de la capitale, près du musée du Louvre, qui sera dédié au trading obligataire en Europe.

Ce hub, où nombre de salariés arrivent tout droit de Londres, devrait employer 800 personnes d'ici 2022. Quelque 256 personnes travaillaient déjà en France dans des missions de conseil avant la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne. Elles seront rejointes par 440 employés spécialisés dans la vente et le trading.

D'autres recrutements sont prévus en France, a précisé JP Morgan dans un communiqué.

Emmanuel Macron, ancien banquier lui-même, souhaite attirer davantage les investisseurs en France et a lancé des réformes et des initiatives en ce sens, dont le sommet annuel "Choose France" ("Choisissez la France").

Tout en restant solidement ancré à Londres, JPMorgan a ouvert également des hubs à Amsterdam, Dublin et Francfort. La banque emploie 19.000 personnes en Grande-Bretagne au total, dont plus de 10.000 à Londres.

Paris est à l'offensive pour attirer les chambres de compensation de Londres vers l'UE, alors que la dérégulation des marchés financiers par la Grande-Bretagne dans les années 1980, le "Big Bang", avait réduit ces activités à peau de chagrin dans les capitales du Continent.

Le Brexit a cependant mis fin au libre accès des banques installées à Londres au Marché unique européen, ce qui les pousse à investir des milliards de dollars pour renforcer leurs opérations européennes et éviter d'éventuelles perturbations.

(Reportage Gwenaëlle Barzic, Elizabeth Pineau et Sarah White; version française Claude Chendjou, édité par Sophie Louet)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS