La France "hyper vigilante" dans les négociations entre Fincantieri et Naval Group

La France sera "hyper vigilante" sur les questions d'éthique et de conformité ("compliance") dans les négociations sur le projet de rapprochement entre Fincantieri et Naval Group, a indiqué le 12 juillet le ministère des Armées.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La France
La France sera "hyper vigilante" sur les questions d'éthique et de conformité ("compliance") dans les négociations sur le projet de rapprochement entre Fincantieri et Naval Group. /Photo d'archives/REUTERS/Alessandro Bianchi

Selon "La Tribune", un rapport de l'Agence pour la diffusion de l'information technologique (ADIT), société d'intelligence économique détenue en partie par l'Etat français, le groupe naval italien Fincantieri est lesté d'affaires de corruption présumée et soupçonné de liens avec des organisations criminelles.

Or le français Naval Group (ex-DCNS) et Fincantieri, propriétaire à 50% des chantiers navals STX France, oeuvrent depuis l'automne dernier à la constitution d'un "géant naval européen".

"On est très vigilants, on fait attention, on n'est pas irresponsables", souligne-t-on au ministère français des Armées, évoquant dans la révélation du rapport de l'Adit une fuite de "gens qui veulent probablement torpiller le projet."

"On est hyper vigilants sur ces questions d'éthique et de 'compliance'. Il est hors de question qu'on mette le doigt dans un système qui viendrait corrompre ce qu'on a fait de propre et de transparent depuis des années avec Naval Group", insiste-t-on.

Si le projet devait se concrétiser, "on irait de toute façon de manière extrêmement progressive et précautionneuse de manière à rendre le mouvement réversible, en tous cas pendant les premières années de ce rapprochement."

(avec Reuters: Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)

1 Commentaire

La France "hyper vigilante" dans les négociations entre Fincantieri et Naval Group

Philippe Cherpi.
20/07/2018 23h:20

Que veut dire ce rapprochement ?? Il faut espérer que ce n'est pas une nouvelle fois de se vendre aux italiens ?..... Décidément il n'y aurait qu'en France que l'on verrait ça.... Preuve que le gouvernement ne croit pas en ses propres entreprises, croit-il en lui même ?? pas sur du tout..

Réagir à ce commentaire
1 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS