Paris et les Bourses européennes finissent dans le vert

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont clôturé en forte hausse mercredi sur fond d'espoirs d'une intervention de la Réserve fédérale américaine visant à soutenir l'économie, ce qui n'a pas empêché les valeurs européennes d'accuser leur plus forte baisse mensuelle depuis près de trois ans.

Partager

L'indice CAC 40 a fini en hausse de 3,07% à 3.256,76 points, mais chute de 9,8% sur le mois d'août signant ainsi sa plus forte baisse mensuelle depuis octobre 2008 et enregistrant son plus mauvais mois d'août depuis 1998. Ailleurs en Europe, Francfort a fini sur un gain de 2,50%, Londres a pris 2,39% et Madrid 3,24%.

L'indice paneuropéen Eurofirst 300 a bondi de 2,88%, tandis que l'EuroStoxx 50 a avancé de 2,69% mais recule de 13,26% sur le mois d'août, plus forte baisse sur un mois de l'indice depuis octobre 2008.

L'espoir d'un nouveau plan de soutien à l'économie de la part de la Réserve fédérale est le principal moteur de ce rebond, en particulier après la publication, mardi, du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed.

Aux valeurs, le titre Tesco a gagné 3,78% sur la séance. Le numéro trois mondial de la distribution a mis en vente ses activités japonaises, déficitaires, jetant ainsi l'éponge après avoir tenté de se faire une place dans le pays pendant huit ans.

A rebours de la tendance, le secteur bancaire grec a subi des prises de bénéfices, plongeant de près de 9%, après l'annonce de lourdes pertes par les grands établissements du pays.

Le secteur avait flambé ces deux derniers jours après l'annonce d'une fusion entre EFG EuroBank (-17,1%) et Alpha Bank (-9,96%).

L'action Deutsche Telekom a chuté de 7,6%, sur une information selon laquelle l'administration américaine entendait bloquer la cession de sa filiale américaine T-Mobile.

Catherine Monin pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS