Paris et Berlin veulent un accord sur la "taxe Tobin" d'ici mai

PARIS (Reuters) - La France et l'Allemagne veulent un accord sur la taxe sur les transactions financières d'ici les élections européennes du 25 mai, ont déclaré mercredi François Hollande et Angela Merkel.

Partager

Le président français s'exprimait aux côtés de la chancelière allemande lors d'une conférence de presse à l'occasion d'un conseil des ministres franco-allemand, à Paris.

"Il y a eu sur la taxe sur les transactions financières (...) la volonté d'aboutir avant les élections européennes", a-t-il dit.

Trouver un accord d'ici les élections, "ce serait un signal très important pour les hommes et les femmes d'Europe", a ajouté Angela Merkel.

Le projet de taxe sur les transactions financières fait l'objet de discussions entre la France et l'Allemagne, notamment sur l'opportunité de taxer les produits dérivés, et les onze pays qui au total s'y sont ralliés.

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a laissé entendre mardi que cette taxe pourrait être mise en oeuvre de manière très progressive, en ne touchant dans un premier temps que les actions.

"Nous savons que l'approche pas à pas n'est pas la meilleure, mais c'est mieux que rien", a-t-il dit.

Le secteur bancaire et les sociétés de courtage se sont quant à eux battus contre le projet.

Elizabeth Pineau, Julien Ponthus, Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS