Paris dit oui au péage poids lourds, l'ex-écotaxe

A la fin du mois, le Conseil de Paris votera en faveur de la mise en place du péage poids lourds dans la capitale. Successeur de la très décriée écotaxe, ce dispositif sera mis en test dans plusieurs villes de France à partir du 1er octobre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Paris dit oui au péage poids lourds, l'ex-écotaxe

Enterrée en Bretagne, l'écotaxe refait surface... à Paris. Ou plutôt son successeur, le péage de transit poids lourds, qui devrait entrer en phase d'expérimentation dès le 1er octobre sur le boulevard périphérique et les autoroutes d'Ile-de-France.

Suite à des informations parues dans le Journal du dimanche, la Mairie de Paris a confirmé, le 21 septembre le vote, lors du Conseil de Paris des 29 et 30 septembre, de la mise en fonctionnement de ce dispositif qui concernent les poids lourds à partir de 3,5 tonnes.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

5 millions d'euros par an à la ville de Paris

Avant l'officialisation du dispositif au niveau national le 1er janvier prochain, une première phase permettra une "activation du système sans faire payer" les poids lourds, a confirmé à l'AFP Christophe Najdovski, adjoint EELV chargé des transports à la Mairie de Paris.

L'expérimentation du péage de transit poids lourds à partir du 1er octobre a été actée par la ministre de l’Environnement Ségolène Royal à la rentrée. Une écotaxe "light" puisque 4000 kilomètres de routes seront désormais taxés contre les 15 000 kilomètres prévus dans le projet initial. Le péage poids lourds devrait être généralisé le 1er janvier.

Il devrait rapporter 5 millions d'euros par an à la ville de Paris, indique l'AFP.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
SUR LE MÊME SUJET
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS