Paris discute d'alternatives à Autolib avec des constructeurs

PARIS (Reuters) - La mairie de Paris est en discussion avec plusieurs constructeurs automobiles pour réfléchir à une offre alternative aux voitures en libre-service Autolib, objet d'un litige avec le groupe Bolloré, opérateur du service, déclare la maire de la capitale Anne Hidalgo dans une interview aux Echos.
Paris discute d'alternatives à Autolib avec des constructeurs
La mairie de Paris est en discussion avec plusieurs constructeurs automobiles pour réfléchir à une offre alternative aux voitures en libre-service Autolib, objet d'un litige avec le groupe Bolloré, opérateur du service, déclare la maire de la capitale Anne Hidalgo (photo) dans une interview aux Echos. /Photo prise le le 17 novembre 2017/REUTERS/Charles Platiau

Autolib est un service d'auto-partage disponible dans une centaine de communes d'Ile-de-France lancé en 2011 et dont la délégation de service public court jusqu'en 2023. Le quotidien Le Monde rapportait la semaine dernière que Vincent Bolloré réclamait 40 millions d'euros par an à Paris et aux communes concernées pour éponger le déficit du service, imputable à des problèmes de gestion des flux de voitures et à un nombre de locations insuffisant.

"Il y a des discussions avec différents constructeurs", dit Anne Hidalgo au quotidien Les Echos publié lundi, sans préciser lesquels.

"Beaucoup de constructeurs automobiles veulent innover et nous demandent de les accueillir et de les accompagner. Il faut donc se projeter dans un nouveau modèle, qui réponde aux usages des habitants et qui doit être performant sur le plan économique."

Tentée par les offres de "free floating" - sans espace dédié pour prendre ou ramener un véhicule - et rejetant l'idée d'un système basé sur des subventions publiques, la maire de Paris préférerait "que les industriels tentés par ce type de système en assurent la gestion et la rentabilité."

Sur le calendrier, elle laisse entendre que ce nouveau système pourrait être mis en oeuvre "bien plus vite" que 2023, date de la fin du contrat avec le groupe Bolloré. "Des constructeurs ont des propositions opérationnelles, il n'y a aucune raison d'attendre."

Les groupes automobiles à travers le monde ont aujourd'hui tous investi directement ou noué des partenariats pour faire face à l'émergence de nouvelles formes d'usage des voitures en zone urbaine.

Renault propose "Mobility", un système de location en libre-service à l'heure ou à la journée, tandis que PSA dispose lui aussi d'une application d'autopartage, "Free2Move".

Renault et PSA n'étaient pas en mesure dans l'immédiat de faire un commentaire sur ce dossier.

Interrogée par Les Echos sur le litige avec Vincent Bolloré, Anne Hidalgo a répondu que s'il pouvait être entendu que les villes subventionnent une offre de transports publics, "la somme demandée par l'entreprise est extravagante".

"Au-delà du coût, je veux poser la question du modèle", a-t-elle ajouté. "Ce dispositif devait être rentable. Force est de constater qu'il ne l'est pas. Sûrement a-t-il été percuté par d'autres évolutions technologiques et de la mobilité (...) Le fait est qu'aujourd'hui, il est sérieusement questionné."

Le groupe Bolloré n'était pas disponible dans l'immédiat pour un commentaire.

(Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

LES ECHOS

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - ICF LA SABLIERE

Accord-cadre à bons de commandes travaux TCE spécifique PMR Ile de France

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS