Paris Climat 2015 : Laurent Fabius encourage le "business" vert

A l’occasion d’un colloque, Laurent Fabius qui, entant que ministre des Affaires étrangères du pays hôte devient président de la COP 21, est revenu sur le rôle des entreprises et des investisseurs dans le grand rendez-vous mondial sur le climat qui se déroulera à Paris en décembre 2015.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Paris Climat 2015 : Laurent Fabius encourage le

Après l’accord de Lima (Pérou), Paris Climat 2015 (COP 21) est sur les rails. "Sans cet accord, je donnais peu de chances pour Paris", a indiqué Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères et du Développement international, lors du forum du 18 décembre organisé par le Club France du développement durable, le Comité 21 et Solutions COP 21 (le site web sera en ligne à partir du 17 janvier 2015, avec les initiatives des entreprises dans la croissance verte).

"La COP 20 a abouti à un accord. […] Ce n’est pas facile avec 195 pays [196 en comptabilisant le représentant de l’Union européenne, ndlr], surtout quand la plus petite partie vaut la plus grande", ajoute-t-il à propos du résultat obtenu et jugé comme insuffisant par les ONG. Il revient sur cet accord de 37 pages. "C’est ce document qui va servir de base au sommet de Paris pour aboutir au premier accord mondial jamais obtenu pour réduire les émissions de CO2 et limiter la hausse des températures à 2°C. […] S’il n’y avait pas eu la COP 20, on n’aurait pas atteint les 10 milliards de dollars pour le Fonds vert pour le climat". Dès lors, le futur président de la COP 21 se projette dans l’avenir avec l’événement qui va marquer notre pays. Il s’agira "de la plus vaste conférence diplomatique jamais organisée en France avec 20 000 invités et 3000 journalistes". La question posée : l’humanité va-t-elle pouvoir continuer à vivre dans des conditions acceptables ?

"La croissance verte, créatrice de richesse et de valeur ajoutée"

A propos du dérèglement climatique, le ministre des Affaires étrangères note trois changements majeurs : la diffusion des travaux des scientifiques qui a permis de supprimer toute contestation sur ce phénomène ; la prise de conscience des politiques comme lors du sommet de New York en septembre dernier ou des accords américano-chinois ; l’intérêt de la société civile et des entreprises. "On l’a vu au sommet de New York et dans les colloques, les dirigeants d’entreprises ont compris qu’il s’agissait d’un phénomène majeur qui concerne la planète, mais aussi leur entreprise. Si elles l’anticipent, c’est du bon business. C’est la croissance verte, créatrice de richesses et valeur ajoutée", a-t-il déclaré. Il regrette aussi que l’économie verte "représente moins de 1 % des investissements aujourd’hui. Si d’ici à 2020, elle pouvait atteindre 10 %, cela serait un progrès considérable."

La France tient un rôle majeur. Elle préside la COP. "Son rôle est d’être à l’écoute, d’être impartiale et d’être ambitieux." Laurent Fabius compte jouer sur les financements publics et privés. Il s’agit aussi de "faire redémarrer la question du prix du carbone", précise-t-il pour répondre à une question de Jean-Louis Chaussade, le directeur général de Suez Environnement. "L’Europe pourrait être un chantier très innovant" dans ce domaine. Et de rappeler que "le dérèglement climatique n’est pas pour dans 50 ans, mais maintenant. On a les moyens techniques, on a les moyens financiers". Quand il sera trop tard, nous n’aurons aucune excuse...

Olivier Cognasse

0 Commentaire

Paris Climat 2015 : Laurent Fabius encourage le "business" vert

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Nouveau

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Environnement

Dépoussiéreur industriel : Filtre à manches FP rectangulaire

FB FILTRATION

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

976 - SADA

Réhabilitation de la place de la Boulangerie - lot no2 - génie Civil.

DATE DE REPONSE 31/01/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS