Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Paradoxales sorties du charbon en Europe

Aurélie Barbaux , , , ,

Publié le

Paradoxales sorties du charbon en Europe © Pascal Guittet

La France a confirmé la fermeture de ses quatre centrales à charbon d’ici à 2022. L’Allemagne, où le charbon pèse encore 40 % de la production électrique, n’arrive pas à fixer de date. Ce ne serait pas avant 2035, voire 2038. De quoi énerver les militants écologistes, qui ont fait de la lutte contre l’agrandissement de la mine de lignite de Hambach par l’électricien RWE, un symbole. Et au risque que se renouvellent de dramatiques accidents, comme celui qui a coûté la vie à un journaliste dans une opération d’évacuation du site. Une indécision qui ne fait pas les affaires d’Engie, qui chercher à se désengager de ses trois centrales à charbon allemandes. Pendant ce temps, une Pologne décomplexée s’apprête à accueillir la COP24 en décembre tout en annonçant la construction d’une nouvelle centrale à charbon de 1 GW. Ce serait la dernière construite en Europe. Son financement pose questions, mais GE Power se félicite d’avoir décroché pour son site de Belfort le contrat de 1,43 milliard d’euros pour la turbine. 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle