Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Paprec va s'implanter sur le site de l'ancienne usine Goodyear d’Amiens-Nord

Franck Stassi , , , ,

Publié le , mis à jour le 12/07/2018 À 17H22

Le troisième groupe français de recyclage, Paprec, va investir 2 millions d’euros à Amiens (Somme), sur le site de l’ancienne usine Goodyear. Il y installe un centre de traitement de déchets industriels.

Paprec va s'implanter sur le site de l'ancienne usine Goodyear d’Amiens-Nord

Le groupe Paprec, spécialisé dans le recyclage et le traitement des déchets (1,7 milliard d’euros de chiffre d’affaires, 8500 salariés) a annoncé le 12 juillet avoir acquis une parcelle de l’ancienne usine Goodyear d’Amiens-Nord (Somme), fermée en 2014.

9000 mètres carrés de bâtiment existent actuellement sur quatre hectares de foncier, qui accueilleront des broyeurs et une presse à balles destinés au tri et au recyclage des déchets industriels banals (DIB), moyennant un investissement de deux millions d’euros. "Nous traiterons du carton, du métal, du plastique et du bois. En fonction des besoins, nous avons des projets en tête sur d'autres parties du site", indique à L'Usine Nouvelle Jean-François Rege, directeur régional Hauts-de-France de Paprec. Une équipe d’une dizaine de personnes est en cours de recrutement, avant une montée éventuelle à 25 personnes d’ici à la fin de l’année.

L’ancien site Goodyear, d’une surface de 27 hectares, a été vendu l’an dernier à l’entreprise BT Immo, propriétaire de terrains destinés à des activités logistiques, qui doit y relancer une activité. "Nous allons légèrement transformer l'ancien bâtiment logistique de l'usine Goodyear, pour l'adapter à notre exploitation (quais, fosses, dalles...)", explique Jean-François Rège, qui prévoit un démarrage de l'activité en septembre. Paprec s’est également laissé convaincre par l’implantation d'Amazon, en septembre 2017 à Boves, à 15 kilomètres au sud. Le géant de l’e-commerce y possède un centre de distribution spécialisé dans les gros colis, sur 100 000 mètres carrés. Un contrat industriel, en vigueur depuis le début du mois, assure également des volumes à Paprec.

Redémarrage d’un site industriel

Au-delà des recrutements prévus, l’implantation de Paprec "est aussi le premier acte du renouveau d’un site industriel qui a  malheureusement été plus souvent associé dans le passé aux licenciements massifs qu’à la création d’emplois", observe le président d’Amiens Métropole, Alain Gest. 1143 emplois avaient été supprimés lors de la fermeture de l’usine Goodyear, où le plan de réorganisation et de restructuration présenté avait été rejeté, contrairement à l’usine Dunlop d’Amiens-Sud, appartenant au même groupe. "Cela nous intéresse de participer à des projets de revitalisation, ajoute Jean-François Rège. A Pont-Sainte-Maxence (Oise), nous avions repris le site d'une ancienne papeterie."

Dans la région, Paprec a dernièrement acquis Deroo, un transporteur et recycleur basé dans le Pas-de-Calais. Depuis le rachat de l'entreprise, 9 personnes ont été recrutées.

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus