Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Panhard vend son 4 X 4 blindé à l'armée de terre

Publié le

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Ouf ! le constructeur français de véhicules blindés Panhard a réussi à sécuriser une commande de 200 PVP (petit véhicule protégé) juste avant que le ciel ne se couvre pour les industries d'armement. Ce contrat, évalué à une trentaine de millions d'euros, prend la suite d'une autre commande datant de 2005 pour 930 PVP. Le marché, passé de gré à gré sans mise en concurrence, était donc dans le tuyau. « Compte tenu du contexte budgétaire actuel, ce n'était pas gagné », indique-t-on au siège du constructeur, à Marolles-en-Hurepoix (Essonne). Ce qui a sans doute pesé dans la balance, c'est le retour d'expérience fait par l'armée de terre dans ses opérations extérieures. Et en premier lieu en Afghanistan. Le PVP, qui a un niveau 2 en matière de protection balistique (c'est-à-dire jusqu'au calibre 7,62), a permis aux troupes de sortir sur le terrain en étant mieux protégées. Le plancher anti-mines a été amélioré. Le PVP qui sera livré entre 2012 et 2014 disposera de nouveaux équipements, comme un tourelleau télé-opéré de l'intérieur du blindé avec une mitrailleuse 7,62. Côté production, la coque et le châssis seront fabriqués dans l'usine de Saint-Germain-Laval (Loire) et l'intégration finale effectuée à Marolles-en-Hurepoix. Panhard, avec 100 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2010, espère désormais un contrat à l'export. Plusieurs prospects sont en cours, principalement au Moyen-Orient et en Afrique.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle