L'Usine Aéro

Panhard prêt à fusionner avec Nexter, pas Thales

,

Publié le

Panhard prêt à fusionner avec Nexter, pas Thales © Panhard/Obratzov

Le fabricant tricolore de chars blindés légers se déclare volontaire pour piloter la consolidation du secteur français de l’armement terrestre, dixit Les Echos d’hier. Autrement dit, Panhard se porte candidat au rachat du groupe public Nexter, qui pèse pourtant six fois plus que lui (100 M€ contre 580 M€). Son PDG et actionnaire minoritaire, Christian Mons, a fait part de ses intentions au ministère de la Défense, qui pourrait donner son feu vert (à moyen terme). En effet, pour l’ex-Giat industries, les pistes Thales et rapprochement franco-allemand s’éloignent.

Si rien n’est entériné, ni enclenché. Les Echos envisagent un scénario selon lequel Panhard prendrait dans un premier temps la majorité du capital de Nexter, via un emprunt et une loi de dénationalisation de l’entreprise (à 100 %) publique. Le nouveau groupe pourrait ensuite s’associer à un partenaire étranger, pourquoi pas au sein de coentreprises.

Une telle opération permettrait au descendant du pionnier français de l’automobile Panhard & Levassor (né en 1890) d’atteindre la fameuse « taille critique », qu’il recherche depuis plusieurs mois à travers un partenaire étranger et qui lui permettrait d’assurer sa survie à long terme. Contrôlé par la famille Cohen, Panhard revendique d’avoir vendu plus de 50 000 blindés à roues dans une cinquantaine de pays. L’entreprise détient en France deux usines, à Marolles-en-Hurepoix (Essonne) et à Saint-Germain-Laval (Loire).

Depuis de nombreuses années, Nexter fait l’objet de rumeurs de rachat. En 2008, la filiale camions de Volvo, Renault Trucks, avait exprimé sa volonté de reprendre simultanément Nexter et Panhard. Le ministère de la Défense n’avait pas suivi. Pour retrouver la rentabilité, le fabricant du char Leclerc a subi de sévères restructurations. Il dispose aujourd’hui de deux produits prometteurs : le véhicule blindé de combat et d'infanterie (VBCI) et le canon Caesar.
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte