International

Panasonic tourne la page des puces, un nouveau coup dur pour le Japon

Ridha Loukil , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Le géant japonais de l’électronique Panasonic achève sa sortie des puces en transférant le reste de son activité dans ce domaine au taïwanais Nuvoton Technology. Un désengagement qui sonne comme un nouveau coup dur pour les semi-conducteurs du Japon.  

Panasonic tourne la page des puces, un nouveau coup dur pour le Japon
Les puces de Panasonic font partie du passé
© Panasonic

Le Japon compte un acteur de moins dans les puces électroniques. Panasonic, l’un des trois plus gros groupes japonais d’électronique aux côtés de Hitachi et Sony, met un point final à son aventure dans ce domaine en transférant le reste de ses activités dans les semi-conducteurs à Nuvoton Technology, filiale du groupe taïwanais Winbond Electronics. Les termes financiers de cette opération annoncée en novembre 2019 ne sont pas dévoilés.

Perte d'un immense marché captif

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte