Panasonic et UMC unis dans la miniaturisation de la mémoire résistive

Le géant japonais de l’électronique Panasonic et le fondeur taiwanais de semiconducteurs UMC unissent leurs forces pour développer la prochaine génération de mémoire résistive en 40 nanomètres. La mise en production à grand volume est attendue en 2018.

Partager
Panasonic et UMC unis dans la miniaturisation de la mémoire résistive
Mémoires ReRAM de Panasonic en technologie de 180 nanomètres

Le géant japonais de l’électronique Panasonic et le fondeur taiwanais de semiconducteurs UMC ont conclu un accord pour développer ensemble la technologie de production de masse de la prochaine génération de puces mémoires résistives (ReRAM pour resistive randam access memory) en gravure de 40 nanomètres.

Technologie de production ouverte à d'autres acteurs

Non volatile (conserve les informations sans courant), la mémoire ReRAM est pressentie comme l’une des candidates à la succession de l’actuelle mémoire flash, avec un gain d’un facteur dix en vitesse d’écriture, consommation de courant ou durabilité. Panasonic a commencé la production à grand volume de cette famille de puces avec une gravure de 180 nanomètres. Le groupe d’Osaka a déjà testé et vérifié la fiabilité de la version en 40 nanomètres. L’objectif du partenariat avec UMC est de passer à la production de masse en 2018.

Depuis 2015, Panasonic opère dans les semiconducteurs selon un modèle fabless (sans usine), se contentant de développer ses circuits puis de les faire fabriquer par des fondeurs de semiconducteurs au Japon, à Taiwan ou en Chine. La prochaine génération de puce ReRAM sera fabriquée par UMC. Les deux partenaires vont jusqu’à ouvrir la technologie de production qu’ils auront développée à d’autres sociétés fabless comme le japonais Fujitsu ou l’américain Crossbar impliqués, eux aussi, dans le développement de cette famille de puces mémoires.

Applications dans l'embarqué

Panasonic n’entend pas à ce stade remplacer la mémoire flash dans les dispositifs de stockage de masse de données comme les clés USB ou les disques de stockage électronique. Le géant japonais réserve sa mémoire résistive à des applications embarquées comme les cartes à puces, les terminaux portables ou encore les objets connectés. Ce qui n’est pas le cas de Crossbar, une petite société créée en 2000 et qui a levé 85 millions de dollars pour faire de la ReRAM une alternative à la puce flash partout.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - Aix-en-Provence

Rénovation du bâtiment administratif loué par la Fédération Agirc-Arrco

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS