Paille, bois et LEDs : le 1er bâtiment bioclimatique français est né

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Paille, bois et LEDs : le 1er bâtiment bioclimatique français est né

En 2012, tous les bâtiments devront répondre aux exigences du Grenelle de l’Environnement, à savoir entre autres une faible consommation d’énergie. Dans ce cadre, le bureau d’études TW Ingénierie, spécialisé dans la maîtrise de l’énergie et la réhabilitation des bâtiments basse consommation, innove avec la construction d’un bâtiment tertiaire bioclimatique de 1 000m², à base de matériaux recyclables stockeurs de CO2, comme de la paille ou des vitrages mixtes associant bois et aluminium. « Le premier du genre en France », selon le patron de TW Ingénierie, Wilfrid Turchet.

Le bois utilisé pour la fabrication du bâtiment est issu des forêts gérées durablement, à moins de 250 km du chantier. Pour isoler le plancher du rez-de-chaussée est utilisée de la ouate de cellulose, alors que les éclairages intérieur et extérieur sont assurés par des LEDs. A l’arrière du bâtiment, un bassin de baignade naturel avec des plantes ne fait pas que décoration. Elle s’engouffre sous le bâtiment et permet au bâtiment de gagner jusqu’à sept degrés.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Economie financière et énergétique

Rationalisation des coûts, limitation des émissions de CO2 et chantier participatif avec les professionnels de la région sont les trois moteurs de cette démarche. « Une démarche de développement durable, mettant sur un même niveau d’importance l’aspect social, environnemental et économique », explique Tony Deblonde, directeur du développement chez TW Ingénierie.

Son objectif ? Atteindre un niveau énergétique inférieur de 75% aux standards de réglementation thermique de 2005, sans utiliser de production complémentaire comme l’énergie photovoltaïque ou éolienne et à un tarif hyper compétitif. « Aujourd'hui dès que l'on parle de bâtiments durables, à faible consommation énergétique, où bioclimatique, on y associe directement l’idée de surcoûts exorbitants extrêmement difficiles à prendre en charge par les maîtres d'ouvrages », explique Tony Deblonde.

Une innovation écologique qui a permis à TW Ingénierie d’ obtenir une subvention de l’ADEME, du conseil régional en 2008 dans le cadre de l’appel à projets PREBAT (Programme de recherche sur l'énergie dans le bâtiment)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS