Pacte PME répond au médiateur de la sous-traitance

Face aux accusations du médiateur de la sous-traitance à l'encontre des acheteurs, PACTE PME, par la voix de son vice-président Pierre Pelouzet, propose de ne plus opposer acheteurs et PME. Il se voit prêt à montrer à Jean-Claud Volot les démarches de progrès déjà engagées entre grands groupes et PME au sein de l'association présidée par Fabrice Brégier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pacte PME répond au médiateur de la sous-traitance

Il ne faut plus opposer les acheteurs et les PME. Il existe sans doute au sein des grands comptes français des acheteurs au comportement incorrect. Ces acheteurs sont pilotés par des considérations purement court-termistes focalisées sur la diminution des coûts. Mais il existe aussi des acheteurs guidés par l'intérêt à moyen terme de leur organisation. Et ceux-là savent que le développement de relations pérennes avec des PME d'excellence est nécessaire car tout grand compte a un besoin impérieux de pouvoir s'appuyer sur un écosystème solide, innovant et réactif. Cet environnement se construit avec le temps et passe par l'établissement de relations mutuellement respecteuses avec des partenaires capables d'accompagner le développement de leurs clients.

Du côté des PME également, il existe des entreprises qui se comportent de manière incorrecte envers leurs clients, car mues par l'objectif unique de se revendre afin de réaliser le plus rapidement possible une plus-value maximale. Et il y en a d'autres qui sont des partenaires de confiance car elles ont une vision à moyen terme : elles investissent, innovent et sont ouvertes aux rapprochements, dans l'objectif de construire à terme un champion dans leur domaine.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La ligne de fracture ne passe donc pas entre acheteurs et PME mais entre visions court-terme et moyen-terme, que l'on peut trouver dans les deux groupes.

Au sein du Pacte PME, grands comptes et PME sont associés pour promouvoir des partenariats de long terme. Le Pacte PME rassemble 34 grands comptes dont la direction a décidé qu'il était dans son intérêt de contribuer au développement des PME. Aux côtés des PME désignées par les organisations professionnelles également membres, ils pilotent l'organisation de manière paritaire.

Les PME et les grands comptes du Pacte PME travaillent conjointement à construire les pratiques et les programmes qui permettront d'assurer ces relations mutuellement profitables. Les résultats sont ensuite déployés sur le terrain par chacun des grands comptes membres. Formellement engagés sur cette voie, ceux-ci ont également accepté qu'un comité de suivi paritaire, composé de trois directeurs des achats et de trois dirigeants de PME, mesure tous les ans le volume d'achats attribué aux PME, la croissance de leurs fournisseurs et interroge ces derniers sur les pratiques effectivement mises en place.

Equilibrer les contraintes du court terme et l'intérêt à moyen terme n'est pas toujours chose facile. Le Pacte PME y travaille quotidiennement et il n'est pas étonnant que des mauvaises pratiques soient encore mises en œuvre, même peut être au sein de certains de ses membres.

En étroite coopération avec la CDAF, les grands comptes et les PME associés au sein du Pacte PME souhaitent donc entendre le médiateur de la sous-traitance pour pouvoir bénéficier de son propre retour d'expérience. Sur cette base, le Pacte PME et la CDAF feront un travail d'analyse approfondie puis, le cas échéant, définiront de nouvelles pratiques. Ces résultats seront publiés à la fin du mois d'avril dans un document commun.

Pierre Pelouzet, Vice-Président du Pacte PME, Président de la CDAF et Directeur des achats de la SNCF

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS