Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Pacte de responsabilité : Hollande appelle Gattaz à prendre des "engagements"

, , , ,

Publié le , mis à jour le 12/02/2014 À 09H57

Le président de la République a appelé mardi les entreprises à prendre des "engagements" à un "niveau approprié", répondant au président du Medef qui, la veille, avait rejeté l'idée de contreparties contraignantes en échange des allègements de charges promis par le gouvernement.

Pacte de responsabilité : Hollande appelle Gattaz à prendre des engagements © Elysee.fr

Pas de baisse des charges sans contreparties. C'est le message qu'a voulu faire passer François Hollande mardi 11 février en appelant les entreprises à prendre des "engagements" à un "niveau approprié". La veille, le président du Medef, qui accompagne le président de la République pour sa visite aux Etats-Unis, avait semé le trouble en répétant que les allègements de charges promis aux entreprises ne devaient pas s'accompagner de "contraintes".

"Chacun doit prendre des engagements"

"Des engagements, les entreprises doivent également en prendre au niveau approprié pour créer de l'emploi, améliorer la formation professionnelle, localiser des activités, développer les investissements", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche.

Dans un pacte, "chacun doit prendre des engagements", a ajouté François Hollande, évoquant, outre ceux de l'Etat, avec les allègements de charges patronales et des "économies budgétaires nécessaires", ceux des entreprises. "Voilà l'esprit et chacun doit y participer", a-t-il encore souligné.

Réunion syndicats-patronat le 28 février

Le Premier ministre avait réagi mardi aux propos de Pierre Gattaz. Jean-Marc Ayrault avait déclaré souhaité que "M. Gattaz quand il sera revenu en France, rencontre le plus vite possible les organisations syndicales comme c'était prévu, pour engager le dialogue social (...)". "Je pense que le décalage horaire parfois peut causer des problèmes...", avait-t-il ajouté.

Les trois principales organisations patronales et les cinq principales organisations syndicales se réuniront le 28 février au siège du Medef pour discuter du Pacte de responsabilité. Y participeront, du côté du patronat, le Medef, la CGPME et l'UPA. Du côté des syndicats, seront représentées: la CFE-CGC, la CFTC, FO, la CFT et la CGT.

Vives réactions dans les médias

Les personnalités politiques ont continué à réagir ce mercredi matin aux propos de Pierre Gattaz. Sur France Info, le ministre de l'Emploi, Michel Sapin, a ainsi qualifié la sortie du président du Medef de "couac". "M. Gattaz doit comprendre qu'on ne va pas reconstruire l'économie par des mouvements d'humeur", a de son côté commenté sur RTL la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

Sur i>Télé, le député UMP Eric Ciotti a jugé les déclarations du patron des patrons "maladroites sur la forme", mais a estimé qu'il avait "raison sur le fond". Cette réaction reflète selon lui "la méconnaissance du monde de l'entreprise" de la part de l'exécutif et un pacte de responsabilité "parti sur des bases un peu erronées".

 

Eric Ciotti - Le face-à-face de Christophe Barbier

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

12/02/2014 - 08h42 -

Marché de dupes que ce "troc" qui ne tient pas la route.
L'entreprise embauchera si les conditions économiques de la reprise l'exigent.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle