Pacte de responsabilité : Hollande appelle Gattaz à prendre des "engagements"

Le président de la République a appelé mardi les entreprises à prendre des "engagements" à un "niveau approprié", répondant au président du Medef qui, la veille, avait rejeté l'idée de contreparties contraignantes en échange des allègements de charges promis par le gouvernement.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pacte de responsabilité : Hollande appelle Gattaz à prendre des

Pas de baisse des charges sans contreparties. C'est le message qu'a voulu faire passer François Hollande mardi 11 février en appelant les entreprises à prendre des "engagements" à un "niveau approprié". La veille, le président du Medef, qui accompagne le président de la République pour sa visite aux Etats-Unis, avait semé le trouble en répétant que les allègements de charges promis aux entreprises ne devaient pas s'accompagner de "contraintes".

"Chacun doit prendre des engagements"

"Des engagements, les entreprises doivent également en prendre au niveau approprié pour créer de l'emploi, améliorer la formation professionnelle, localiser des activités, développer les investissements", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Dans un pacte, "chacun doit prendre des engagements", a ajouté François Hollande, évoquant, outre ceux de l'Etat, avec les allègements de charges patronales et des "économies budgétaires nécessaires", ceux des entreprises. "Voilà l'esprit et chacun doit y participer", a-t-il encore souligné.

Réunion syndicats-patronat le 28 février

Le Premier ministre avait réagi mardi aux propos de Pierre Gattaz. Jean-Marc Ayrault avait déclaré souhaité que "M. Gattaz quand il sera revenu en France, rencontre le plus vite possible les organisations syndicales comme c'était prévu, pour engager le dialogue social (...)". "Je pense que le décalage horaire parfois peut causer des problèmes...", avait-t-il ajouté.

Les trois principales organisations patronales et les cinq principales organisations syndicales se réuniront le 28 février au siège du Medef pour discuter du Pacte de responsabilité. Y participeront, du côté du patronat, le Medef, la CGPME et l'UPA. Du côté des syndicats, seront représentées: la CFE-CGC, la CFTC, FO, la CFT et la CGT.

Vives réactions dans les médias

Les personnalités politiques ont continué à réagir ce mercredi matin aux propos de Pierre Gattaz. Sur France Info, le ministre de l'Emploi, Michel Sapin, a ainsi qualifié la sortie du président du Medef de "couac". "M. Gattaz doit comprendre qu'on ne va pas reconstruire l'économie par des mouvements d'humeur", a de son côté commenté sur RTL la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

Sur i>Télé, le député UMP Eric Ciotti a jugé les déclarations du patron des patrons "maladroites sur la forme", mais a estimé qu'il avait "raison sur le fond". Cette réaction reflète selon lui "la méconnaissance du monde de l'entreprise" de la part de l'exécutif et un pacte de responsabilité "parti sur des bases un peu erronées".

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS