Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

P&G tente encore de fermer la porte à Nelson Peltz

Publié le

Infos Reuters (Reuters) - Procter & Gamble a annoncé mercredi avoir décidé de recompter une nouvelle fois les votes de son assemblée générale après le dernier décompte qui a permis à l'investisseur activiste Nelson Peltz d'obtenir de peu un siège au conseil d'administration.

P&G tente encore de fermer la porte à Nelson Peltz
Procter & Gamble a annoncé mercredi avoir décidé de recompter une nouvelle fois les votes de son assemblée générale après le dernier décompte qui a permis à l'investisseur activiste Nelson Peltz (photo) d'obtenir de peu un siège au conseil d'administration. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake
© Mike Blake

Trian Fund Management, le fonds de Nelson Peltz, s'est dit déçu par la décision de P&G de contester le vote.

"C'est un réexamen du résultat et non une contestation, ce qui est une distinction de taille. Notre but est simplement d'assurer que tous les votes sont comptés et comptés correctement", a déclaré à Reuters Damon Jones, porte-parole du groupe de produits de grande consommation.

David Taylor, le PDG de P&G, avait affirmé le 10 octobre que Nelson Peltz n'avait pas obtenu de siège au conseil, sur la base d'un décompte provisoire.

Le 15 novembre, un résultat plus détaillé et certifié par un inspecteur indépendant a montré que l'investisseur activiste devançait de peu l'administrateur sortant Ernesto Zedillo.

"Quel qu'ait été leur vote, les actionnaires de P&G devraient s'inquiéter de voir que PG a décidé de perdre encore du temps et de leur argent pour contester le décompte officiel d'un inspecteur indépendant", a déclaré Trian dans un communiqué.

Le fonds demande au groupe de revenir sur sa décision et d'ouvrir immédiatement son conseil d'administration à Nelson Peltz.

Trian, cinquième actionnaire de P&G, fait campagne pour que le groupe se réorganise en trois unités largement autonomes, une voie jugée inepte par la direction.

(Uday Sampath à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus