Oxbow taille dans ses effectifs

La firme girondine spécialisée dans les vêtements et accessoires de surf et de snowboard va supprimer 38 emplois sur un total de 147. Les salariés veulent en découdre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Oxbow taille dans ses effectifs
Baptiste Caulonque, directeur général d’Oxbow

"On ne baissera pas les bras. On ne va pas se laisser faire." Le ton est ferme et déterminé. Assistante de direction au sein du service marketing, Fabienne Hurmic fait partie des 38 salariés concernés par le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) présenté vendredi 26 octobre par Oxbow, lors d’un comité d’entreprise, au siège à Mérignac (Gironde). Depuis 2005, Oxbow est détenue par la société Lafuma.

Cela fait plusieurs années que la firme essuie des tempêtes. Les raisons ? "Le contexte économique est difficile depuis 2008, explique Baptiste Caulonque, directeur général d’Oxbow. Nous sommes sur un marché chahuté en France où nous réalisons 80 % de notre activité. A cela s’ajoute le fait que la marque Oxbow manque de créativité et de sex-appeal. C’est une faiblesse que l’entreprise paye aujourd’hui".

Dès 2008, la société s'est délestée d'une vingtaine de salariés, dont le graphiste Jean-Loïc Mellin, présent depuis le lancement d’Oxbow. Selon les salariés, il n’y aurait jamais eu de positionnement clair sur les cœurs de cible. "On nous a dit qu’il fallait se centrer sur les 15/25 ans. Aujourd’hui, ce sont les 25/45 ans que nous devons toucher", indique l’un d’eux. La création d’une filiale aux Etats-Unis en pleine crise en 2008 n’aurait pas arrangé la situation.

Mais il y a surtout les commissions jugées "exorbitantes" versées à Lafprom, la centrale d’achat de Lafuma. En 2008, le montant de la commission se serait élevé à 1,8 million d’euro et à 1, 6 million d’euro en 2009. Baptiste Caulonque ne conteste pas les chiffres mais rappelle que ce système des commissions a été arrêté en 2011. La centrale d’achat s’étant dotée d’un autre mode de fonctionnement.

Aujourd’hui, Oxbow, qui affiche un chiffre d’affaires de 53,5 millions d’euros pour l’exercice 2011-2012 clos le 30 septembre 2012, devrait essuyer une perte de l’ordre de 5 millions d’euros. Baptiste Caulonque tente de redresser la barre. Il vient de recruter au poste de directeur de style, un ex d’Armor Lux. Un recentrage sur les métiers du textile homme et de la maille est annoncé. Les collections beaucoup trop étoffées vont passer de 600 à 350 modèles.

Oxbow compte également développer son réseau de boutiques dans l’Hexagone. 6 à 7 boutiques devraient ouvrir dans les centres villes et les centres commerciaux au printemps 2013, l’activité boutique ayant progressé de 3 % au cours des douze derniers mois.

Les salariés comptent faire appel à des experts en droit du travail pour se défendre et retarder le lancement des licenciements, prévus à partir du 17 décembre. Le service financier composé de 12 salariés doit disparaître. 16 personnes affectées au service des collections et quatre au marketing sont également touchées. Des emplois du site logistique implanté sur la commune de Canéjan seront également supprimés.

Un prochain comité d’entreprise est prévu le 16 novembre.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS