Oxbow : il rend urbain le short de plage

Publié le

Série d'été Le boardshort, ce bermuda de bain chargé de motifs colorés, est arrivé en 1984-1985 sur nos côtes grâce aux entreprises de vêtements de surf. L’une d’entre elles est française.

Oxbow : il rend urbain le short de plage

Fabrice Valérie et Isabelle Cachot sont respectivement surfeur invétéré et spécialiste de la mode de prêt à porter. Le couple est à l’origine de la seule marque française de produits de surf. Ce duo a lancé la marque Oxbow en 1985, un an après que le leader australien Quicksilver ne débarque sur le marché français. «C’était la bonne alliance», indique Catherine Roucel, directrice des collections chez Oxbow.

Fiche d'identité

Chiffre d’affaires pour la vente de boardshorts : 3,5 millions d’euros

Effectifs : 220 personnes (hors filiales étrangères environ 25 personnes)

L’histoire : La tradition d’expression lié au boardshort est entretenu avec des partenariats dans le domaine du graphisme. Levi Silver, un windsurfer de haut niveau, a passé un partenariat avec Oxbow. Le motif de sa planche de wind a été reproduit sur une édition limité de maillot. 

Du surf au snowboard, Oxbow diversifie ses maillots de bain mais le longboard reste un produit phare, représentant 10-15% du chiffre d’affaires. Produit identitaire des surfers dans un premier temps, le boardshort s’est démocratisé et est descendu dans la rue. « Il est devenu un produit de masse», explique Catherine Roussel. Son succès ne se dément pas pas. Avant la crise, la croissance des ventes était à deux chiffres chaque année. En 2009, malgré la crise, la croissance s'est maintenue à 7%.

Avec les australiens Quicksilver et Billabong, et l’américain Rip Curl, Oxbow a des concurrents de taille. « Pour faire sa place, Oxbow est un peu plus mode. Mais la marque reste fidèle à l’univers du surf dans son ensemble », explique Catherine Roucel. Pour cette saison, le leitmotiv du boardshort est le retour aux valeurs premières du surf, dans une ambiance des plus vintage. La marque joue sur les «couleurs vives qui apportent modernisme et fraicheur».

Oxbow est adossé au groupe Lafuma depuis 2005 qui lui apporte une certaine stabilité financière. Pour continuer à avoir sa place sur le marché, la filiale de Lafuma innove. Le bureau de recherche et développement ainsi que le studio de designers-graphistes est situé en France, tandis que les fournisseurs et les production textiles sont asiatiques. Ainsi, le produit reste français dans sa conception mais, comme souvent dans le textile, la production est délocalisée. Sans cesse, la marque retravaille le tissu pour qu’il soit toujours plus performant : déperlant, léger et souple. La dernière amélioration : la suppression de la couture à l’entrejambe pour éviter un inconfort malencontreux aux amoureux des vagues. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte