Ouverture dispersée en vue à Wall Street, les actions européennes au plus haut

par Laetitia Volga
Partager
Ouverture dispersée en vue à Wall Street, les actions européennes au plus haut
Les Bourses européennes progressent jeudi à mi-séance. À Paris, le CAC 40 gagne 0,69% à 10h27 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,48% et à Londres, le FTSE 0,87%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en ordre dispersé et les Bourses européennes progressent jeudi à mi-séance, le sentiment de marché continuant de profiter de bons résultats d'entreprises.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture en hausse de 0,4% pour le Dow Jones, de 0,1% pour le S&P-500 mais une baisse de 0,25% pour le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,69% à 6.654,75 à 10h27 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,48% et à Londres, le FTSE 0,87%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 monte de 0,46%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,45% et le Stoxx 600 de 0,41%.

Ce dernier a inscrit un plus haut record, porté par les bons résultats de plusieurs grandes sociétés européennes, telles qu'Airbus ou Total, et l'indice de référence devrait enregistrer une performance mensuelle positive pour le sixième mois consécutif.

Sur près de 41% des entreprises du Stoxx 600 ayant publié leurs résultats jusqu'à présent, 67% d'entre elles ont fait mieux que le consensus, selon les données IBES de Refinitiv.

Mise à part les résultats, les investisseurs digèrent également les annonces de la Fed mercredi soir. L'institution monétaire s'est montrée accommodante en affirmant que l'économie américaine progressait vers ses objectifs mais qu'il restait du chemin à faire - en particulier sur le marché de l'emploi - avant d'envisager un resserrement de la politique monétaire.

Jerome Powell, le président de la Fed, a ajouté que les discussions sur la diminution des rachats d'actifs étaient toujours en cours et qu'aucune décision n'avait été prise.

"La réunion n’a pas réservé de surprises majeures, notamment au niveau du communiqué. Nous retenons que les discussions concernant le 'tapering' suivent leur cours. Cependant, ceux qui s’attendaient à une annonce formelle à Jackson Hole (26-28 août) seront certainement déçus (...) Au mieux, une annonce formelle pourrait survenir en septembre, en fonction de l’évolution de la conjoncture dans les prochaines semaines. Concrètement, les prochains chiffres de l’emploi et de l’inflation seront cruciaux. Ils conditionneront grandement le timing de l’annonce du 'tapering'", a déclaré Saxo Banque dans une note.

Avant cela, les investisseurs suivront la publication à 12h30 GMT de la première estimation de la croissance de l'économie américaine au deuxième trimestre, attendue à 8,5%, selon le consensus Reuters.

La tendance positive du marché s'explique en outre par les efforts de Pékin pour calmer la nervosité des investisseurs après un nouveau tour de vis réglementaire qui a provoqué une forte baisse des marchés chinois en début de semaine. LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Dans les échanges en avant-Bourse, l'action Facebook perd 3,5% - ce qui devrait peser sur le Nasdaq - le géant des réseaux sociaux ayant dit qu'il anticipait une décélération importante de la croissance de son chiffre d'affaires sur la deuxième moitié de l'année.

Qualcomm avance de 3% après avoir annoncé qu'il prévoyait une augmentation des ventes de puces pour les téléphones compatibles 5G, notamment ceux d'Apple.

Hors résultats, Didi grimpe de 47,7% après une information du Wall Street Journal selon laquelle le groupe de VTC, dans le collimateur de Pékin, envisage un retrait de la cote, ce que le géant chinois dément.

VALEURS EN EUROPE

Parmi les très nombreux résultats du jour, STMicro, en tête du CAC 40, gagne plus de 6% après avoir fait état d'un chiffre d'affaires du deuxième trimestre supérieur aux attentes.

Pour compléter le podium, le géant agroalimentaire Danone gagne 5,16% après avoir annoncé un nouveau programme de rachat d'actions et un chiffre d'affaires au-dessus des prévisions au deuxième trimestre tandis qu'Airbus gagne 3,26% après l'importante révision à la hausse des objectifs annuels de livraisons et de bénéfice.

ArcelorMittal (+3,3%), TotalEnergies (+2,66%), Vivendi (+1,46%) sont aussi dans le vert après leurs résultats.

Ce n'est pas le cas notamment d'Orange (-3,05%), qui a publié une perte semestrielle grevée par une forte dépréciation sur l'Espagne, ou encore d'Unibail-Rodamco-Westfiel (-2,65%), qui s'attend à ce que la pandémie pèse toujours au second semestre.

Dans le reste de l'Europe, Nokia bondit de 5,73% après un bénéfice d'exploitation trimestriel supérieur aux prévisions et la révision en hausse des perspectives annuelles.

Shell (+4,43%) et Anglo American (+4,64%) premiers contributeurs à la hausse du Footsie 100 ont annoncé qu'il allait augmenter la distribution prévue aux actionnaires après la hausse de leur bénéfices.

A Amsterdam, le brasseur AB InBev chute de 5,99% après des résultats jugés en demi-teinte par les analystes tandis qu'à Zurich, la banque Credit Suisse abandonne 2,19% après la chute de 78% de son bénéfice net au deuxième trimestre.

CHANGES

Le dollar (-0,3%) est tombé à son plus bas niveau en un mois face à un panier de devises internationales après que la Fed a déclaré qu'une hausse de taux était encore éloignée et qu'aucune décision n'était arrêtée concernant le 'tapering'.

"Même si rien de ce qui a été dit n'a surpris les marchés, [les annonces de la Fed] ont néanmoins été décevantes pour ceux qui s'attendaient à une position plus ferme sur le calendrier du changement de politique, la réinitialisation des attentes entraînant la faiblesse du dollar", a commenté Ricardo Evangelista, analyste ActivTrades.

L'euro en profite pour monter à 1,1874 dollar, soit une hausse de 0,27%, et la livre évolue au plus haut en un mois face au billet vert.

TAUX

Le rendement des bons du Trésor américain à dix ans, à 1,2676%, est stable.

Les rendements de référence européens montent légèrement, à -0,43% pour le Bund allemand à dix ans

PÉTROLE

Les cours du brut évoluent en hausse, soutenus par la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine dernière au plus bas depuis janvier 2020 (-4,1 millions de barils), montrent les chiffres de l'Energy Information Administration (EIA).

Le baril de Brent gagne 0,2% à 74,89 dollars et le brut léger américain 0,22% à 72,55 dollars.

(Reportage Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

DANONE

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité /Navigabilité F/H

Safran - 09/11/2022 - CDI - Niort

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - OCAPIAT

Fourniture de signalétique et publicité sur lieu de vente

DATE DE REPONSE 16/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS